Mise à jour le 28 juin 2010

L'ouragan Gustav se renforce et frappe Cuba

A Cuba on a procédé à l'évacuation de 200'000 personnes.

A Cuba on a procédé à l'évacuation de 200'000 personnes. [Reuters]

L'ouragan Gustav est passé à la force 5 dans la journée de samedi, alors qu'il était de force 2 en début de journée. Les vents ont atteint l'île de Cuba, après avoir fait plus de 85 morts dans les Caraïbes, et frapperont la Louisiane lundi ou mardi.

Gustav, qui a déjà dévasté Haïti, la République dominicaine, la Jamaïque et les îles Caïmans, s'est rapidement renforcé à l'approche des côtes cubaines.

Le directeur de la FEMA, l'agence fédérale des services d'urgence américains, annonce que l'ouragan Gustav est désormais classé en catégorie 5, la plus importante sur l'échelle de Saffir-Simpson.

Des vents toujours plus forts

Gustav était classé en ouragan de catégorie 2 samedi matin, avec des vents atteignant 160 km/h. Le ministère haïtien de l'Intérieur a fait état samedi d'un nouveau bilan, portant de 59 à 66 le nombre de morts.

Gustav a également tué huit personnes en République dominicaine et quatre en Jamaïque. Après avoir balayé les Iles Caïman, l'ouragan se trouvait tôt samedi à environ 360 km à l'est/sud-est de la pointe ouest de Cuba, et progressait en direction du nord-ouest à une vitesse avoisinant les 19 km/h.

L'oeil de Gustav devrait pénétrer dans le Golfe du Mexique dimanche. Il pourrait ensuite toucher terre sur toute la côte américaine, du Texas à la Floride, mais la trajectoire la plus probable le conduirait en Louisiane d'ici mardi, faisant régner un vent de panique sur La Nouvelle-Orléans, frappée de plein fouet par Katrina il y a trois ans (lire ci-contre).

Cuba en alerte

Les autorités cubaines ont lancé une alerte, et la télévision d'Etat a annoncé que tous les autocars et trains au départ et à destination de la capitale La Havane seraient suspendus à partir de samedi jusqu'à nouvel ordre.

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Barack Obama, en campagne avec son colistier Joe Biden dans l'Ohio, a déclaré samedi qu'il priait pour la ville de La Nouvelle-Orléans, menacée par l'ouragan.

agences/mej

Trois ans après Katrina, Gustav fait trembler G.W.Bush

Trois ans après l'ouragan Katrina qui avait fait plus de 1500 morts et des centaines de milliers de déplacés, la Louisiane a, elle, déclaré l'état d'urgence afin de pouvoir bénéficier de l'aide fédérale si nécessaire.

Le président George W.Bush a lui aussi déclaré l'état d'urgence, permettant au gouvernement fédéral de coordonner d'éventuelles opérations de secours.

Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a déjà indiqué qu'il donnerait l'ordre d'évacuer si jamais les météorologues prévoyaient pour la ville un ouragan de catégorie 3, voire 2, dans les 72 heures.

La Nouvelle-Orléans, en grande partie noyée sous les eaux de Katrina en août 2005, se préparait samedi à affronter ce nouvel ouragan.

Le gouverneur du Texas Rick Perry a fait une déclaration de catastrophe naturelle.

La Louisiane et le Texas ont mis en état d'alerte 8000 gardes nationaux.

Evacuations massives à Cuba

A Cuba, plus de 190'000 personnes ont été évacuées dans la seule province de Pinar del Rio (ouest).

Les habitants se sont précipités pour mettre en sécurité les feuilles de tabac fraîchement récoltées, si précieuses pour la confection des cigares cubains, réputés les meilleurs au monde.

Environ 1200 touristes étrangers qui se trouvaient à Cayo Largo del Sur, près de l'île de la Jeunesse, ont également été évacués vers une station plus sûre.

Il s'agit pour la plupart d'Italiens et de Canadiens.