Publié le 13 juin 2018

L'olive espagnole, nouvelle pomme de discorde entre l'UE et les Etats-Unis

Triage d'olives espagnoles à la Roda de Andalucia, en avril 2018.
Triage d'olives espagnoles à la Roda de Andalucia, en avril 2018. [JORGE GUERRERO - AFP]
La Commission européenne a qualifié mercredi d'"inacceptable" l'annonce par le département américain du Commerce de droits antidumping sur les olives espagnoles.

Dans une décision annoncée mardi, l'administration Trump estime que les olives en provenance d'Espagne sont vendues de 16,88% à 25,5% de moins que leur valeur réelle.

"Il s'agit d'une mesure de protection visant un produit européen de haute qualité et populaire auprès des consommateurs américains", s'est insurgé Daniel Rosario, porte-parole de la Commission, mercredi devant la presse.

"La décision a déjà conduit les autorités américaines à imposer des droits de douane préliminaires, qui ont un impact important sur les producteurs espagnols, en particulier dans la région d'Andalousie, où son importance économique et sociale est très importante", a-t-il ajouté.

En 2017, les importations d'olives d'Espagne aux Etats-Unis ont représenté 67,6 millions de dollars.

Réaction suisse

Cette "guerre de l'olive" fait des vagues jusqu'en Suisse, comme en témoigne ce tweet de la BCV:

afp/pym

Publié le 13 juin 2018