Modifié le 16 avril 2018

Le gel des avoirs américains du groupe Sulzer a été levé

L'entrée du siège de Sulzer à Winterthour.
L'entrée du siège de Sulzer à Winterthour. [Ennio Leanza - Keystone]
Sulzer annonce le retour complet à la normale de ses activités aux Etats-Unis. Le groupe industriel zurichois a reçu une deuxième licence, levant de fait le gel de ses avoirs bloqués en raison des sanctions contre la Russie.

Cette autorisation est venue de l'entité administrative Ofac (pour Office of Foreign Assets Control), a indiqué lundi la multinationale de Winterthour (ZH).

La semaine passée, l'Ofac avait déjà avalisé le transfert de propriété des actions Sulzer rachetées à son principal actionnaire Renova, propriété du milliardaire russe Viktor Vekselberg et touchée par une série de sanctions américaines contre la Russie.

Rachat de la participation

Pour mémoire, Washington a imposé il y a dix jours des sanctions à l'encontre de 24 ressortissants russes en réaction à l'ingérence supposée de Moscou dans la présidentielle de 2016.

Elles concernaient notamment Viktor Vekselberg et Renova, qui détenait jusque-là 63,4% de Sulzer. Sous pression, la firme zurichoise a partiellement racheté la participation de Renova et celle-ci se monte désormais à 48,83%. Elle a repassé du coup sous la barre de 50% fixée par l'administration américaine comme la limite pour la participation des entités sous le coup de sanctions.

ats/boi

Publié le 16 avril 2018 - Modifié le 16 avril 2018