Modifié le 13 mars 2018

Tamedia dégage un bénéfice en hausse de 39,1% en 2017

Le logo de Tamedia, sur la façade de ses locaux zurichois.
Tamedia dégage un bénéfice en hausse de 39,1% en 2017 Le 12h30 / 1 min. / le 13 mars 2018
Le groupe alémanique de médias privés Tamedia a enregistré en 2017 un bénéfice de 170,2 millions de francs, en hausse de 39,1% par rapport à l'année précédente.

Le chiffre d'affaires a en revanche baissé de 3%, à 974,2 millions de francs, a indiqué l'entreprise dans un communiqué mardi.

Baisse de la publicité

Cette baisse du produit d'exploitation s'explique par le recul structurel dans le coeur de métier éditorial. Les chiffres d'affaires de la publicité imprimée ont baissé de 35 millions de francs par rapport à l'année précédente, a indiqué mardi le groupe de presse zurichois dans un communiqué.

>> Voir aussi: Les imprimeries de journaux en Suisse, un secteur en souffrance

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) affiche une progression de 59,3%, à 180,7 millions de francs.

Groupe de presse

Le groupe Tamedia édite plusieurs titres de médias romands comme le 20 Minutes, 24 heures, la Tribune de Genève ou Le Matin.

Il possède également des sites de services en ligne comme Doodle, jobs.ch, homegate.ch ou encore ricardo.ch.

ats/mh

Publié le 13 mars 2018 - Modifié le 13 mars 2018

L'avenir "papier" du Matin en sursis

"Notre coeur de métier, ce sont d'un côté les grands titres régionaux, le journalisme de qualité, et de l'autre les journaux 'de pendulaires', comme 20 minutes. Le Matin, un journal de boulevard, populaire, ne répond pas vraiment au positionnement stratégique de Tamedia", explique le patron du groupe de presse Pietro Supino, dans l'émission Forum.

Il souligne toutefois qu'il est "positif" de voir que Le Matin se développe "très très bien dans le champ de l'offre digitale". Pietro Supino ajoute que "des pistes qui semblent prometteuses ont été creusées, en collaboration avec 20 minutes". Il ajoute toutefois qu'il est "trop tôt pour prévoir quand et de quelle façon les changements seront faits".

>> Son interview dans Forum