Modifié le 09 mars 2018

Donald Trump impose ses taxes à l'importation malgré les avis contraires

Donald Trump a annoncé que les taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium entreraient en vigueur dans quinze jours.
Donald Trump a annoncé que les taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium entreraient en vigueur dans quinze jours. [Cheriss May - NurPhoto]
Le président américain Donald Trump a imposé jeudi des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis, ignorant les mises en gardes de nombre de ses alliés sur les risques d'une guerre commerciale aux conséquences imprévisibles.

Après plusieurs jours d'intenses spéculations, le président américain a signé, depuis la Maison Blanche, les documents controversés qui marquent un net virage protectionniste, 13 mois après son arrivée au pouvoir.

Le moment de la signature tweeté par NBC:

Ces taxes, de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium, entreront en vigueur dans 15 jours.

Le Canada, premier partenaire commercial et premier fournisseur d'acier des Etats-Unis, en sera cependant exempté "pour le moment", de même que le Mexique.

Selon un responsable de l'exécutif américain, tous les pays concernés pourront entamer des discussions avec les Etats-Unis pour négocier, eux aussi, une éventuelle exemption.

Tollé républicain

De nombreux responsables et membres de la majorité républicaine du Congrès américain ont dénoncé sans détour la décision du président.

"Je suis en désaccord avec cette décision et j'en crains les conséquences imprévues", a déclaré le président de la Chambre des représentants Paul Ryan.

Un sénateur républicain, Jeff Flake, a immédiatement annoncé le dépôt prochain d'une proposition de loi visant à annuler ces taxes. "Les guerres commerciales ne sont jamais gagnées, elles sont toujours perdues", a-t-il prévenu.

afp/pym

Publié le 08 mars 2018 - Modifié le 09 mars 2018

Optimisme prudent à Wall Street

La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi. Elle a fait preuve d'un optimisme prudent après des annonces de la Maison Blanche.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,38% à 24'895,21 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 0,42% à 7427,95 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 0,45% à 2738,97 points.