Modifié le 07 mars 2018

La Suisse dépassée par la Chine en nombre de brevets déposés

Des ouvrières au travail dans une usine de composants électroniques à Pékin.
Des ouvrières au travail dans une usine de composants électroniques à Pékin. [EPA/ADRIAN BRADSHAW - Keystone]
La Suisse a été doublée l'an passé pour la première fois par la Chine en termes de dépôts de brevets. Les demandes helvétiques auprès de l'Office européen des brevets (OEB) atteignent toutefois un record.

Les demandes de brevets suisses ont augmenté de 0,6% en 2017 pour s'inscrire à 7283, indique le rapport annuel de l'OEB publié mercredi. S'il s'agit d'un pic, la progression reste cependant inférieure à la moyenne des 28 pays de l'Union européenne (+2,6%).

Les cinq pays les plus actifs en 2017 dans le dépôt de brevets ont été les Etats-Unis, l'Allemagne, le Japon, la France et la Chine. L'empire du Milieu relégue la Suisse en 6e position.

Record par nombre d'habitants

Mais la Suisse reste le pays enregistrant le plus grand nombre de demandes de brevets par habitant en Europe. En 2017, elle a enregistré 884 demandes par million d'habitants, contre 892 en 2016.

La Confédération devance les Pays-Bas (412), le Danemark (377), la Suède (374), la Finlande (329) et l'Allemagne (316).

Globalement, le nombre de demandes déposées auprès de l'OEB a crû de 3,9% et atteint un plus haut historique à 166'000. La croissance a été portée surtout par la Chine (+16,6%) et les Etats-Unis (+5,8%).

ats/cab

Publié le 07 mars 2018 - Modifié le 07 mars 2018

Vaud champion

A l'échelle du pays, le canton de Vaud s'avère toujours le plus dynamique auprès de l'OEB. Sa contribution au total des demandes helvétiques a grimpé à 16,3% (+3,9% sur un an).

Les cantons de Zurich et de Bâle-Ville pèsent pour 12,9% chacun, même si les demandes zurichoises s'avèrent en repli.

Les cantons d'Argovie (11%) et de Neuchâtel (8,3%) arrivent en 4e et 5e positions. Par villes, Bâle domine, avec 932 dépôts (+5,7%) tandis que Genève (-9,5% à 153) et Zurich (-32,3% à 270) accusent de nets reculs.

Les domaines-phares en Suisse

Le secteur des systèmes de mesure est le plus prolifique en Suisse, avec 10% du total des demandes de brevets. Il est talonné par les technologies médicales (8%) et les solutions de transports et d'emballages (8%).

Parmi les entreprises, Roche conserve la palme d'or pour la troisième année consécutive (643 demandes). ABB arrive en seconde position (508), puis Nestlé (451) et Novartis (291).

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne obtient la 13e place (71 demandes), son homologue zurichoise la 14e (70) et l'Université de Zurich la 19e (58).