Modifié le 07 février 2018

La Bourse suisse lâche 2,9% à la clôture, dans un contexte de nervosité

Bourses: fortes turbulences
Bourses: fortes turbulences 19h30 / 1 min. / le 06 février 2018
SIX, la Bourse suisse, a terminé en net repli mardi, dans le sillage de marchés nerveux. L'indice vedette SMI a clôturé sur une baisse de 2,9% par rapport à la veille pour tomber à 8836,71 points.

La Bourse suisse a connu une séance en baisse marquée mardi, cédant près de 3% à la clôture, dans le sillage de Wall Street qui a chuté de 4,6% la veille. L'un de ses principaux indices, le Dow Jones, avait perdu jusqu'à 1600 points en cours de journée.

Mardi en fin de soirée, la Bourse de New York a finalement terminé en nette hausse à l'issue d'une journée particulièrement chaotique, repartant ainsi de l'avant au lendemain de la pire séance en plus de six ans pour le Dow Jones et le S&P 500.

Dégringolade en Suisse avant une reprise

Dès l'ouverture mardi matin, l'indice des valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI) a donné le ton, dégringolant de près de 4% l'espace de quelques minutes. Les marchés asiatiques venaient de connaître des séances pour le moins chaotiques, dans le sillage de la déconvenue relevée à New York.

Après son démarrage rouge vif, le SMI s'est ressaisi pour perdre moins de 2% et repasser au-dessus de 8900 points. L'indice a de nouveau perdu du terrain en fin de séance pour clôturer sur une baisse de 2,9% à 8836,71 points, après avoir cédé 1,3% la veille.

Les observateurs estiment néanmoins que les marchés jouent à se faire peur, alors même que l'économie reste solide. Le Dow Jones est d'ailleurs repassé dans le vert mardi en début de séance, après avoir perdu plus de 2% à l'ouverture. Vers 8h30, dans un marché très volatil, l'indice prenait 0,47%.

>> Lire: "Paradoxalement, la chute des bourses a été causée par de bonnes nouvelles"

Pression

La tendance s'inscrit dans le contexte de places financières qui sont sous pression, après l'euphorie boursière de ces derniers mois. Les marchés craignent un retour marqué de l'inflation aux Etats-Unis, sur fond de hausses salariales annoncées ces dernières semaines.

D'autres grandes places financières européennes, à l'instar de Paris (-2,4%), Londres (-2,6%), Francfort (-2,3%) ou Madrid (-2,5%), ont également souffert mardi.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a quant à lui reculé de 2,46%, le FTSEurofirst 300 de 2,37% et le Stoxx 600 de 2,08%.

Plus tôt dans la journée, les places asiatiques avaient connu un net recul, clôturant à la baisse, comme Tokyo (- 4,7%), Hong Kong (-5%) ou Shanghai (-2%).

>> Lire: Les bourses asiatiques s'effondrent dans la foulée de Wall Street

>> L'interview de François Savary dans le 19h30:

Bourses-Fortes turbulences: entretien avec François Savary
19h30 - Publié le 06 février 2018

gax/jvia avec agences

Publié le 06 février 2018 - Modifié le 07 février 2018