Modifié jeudi à 18:05

Le Comité de Bâle valide des réformes bancaires post-crise financière

La conférence de presse, avec notamment Mario Draghi (au centre), du Comité de Bâle qui a annoncé l'accord sur des réformes bancaires.
La conférence de presse, avec notamment Mario Draghi (au centre), du Comité de Bâle qui a annoncé l'accord sur des réformes bancaires. [Ralph Orlowski - REUTERS]
Le Comité de Bâle, qui regroupe les principaux organes de supervision du secteur bancaire, a annoncé jeudi être parvenu à un accord sur la finalisation de réformes engagées après la crise financière de 2008-2009.

L'objectif de ces nouvelles règles est de faire en sorte que les banques disposent de suffisamment de fonds propres pour éviter d'avoir à solliciter le renfort de l'argent du contribuable en cas de nouvelle crise.

Cet accord "représente une étape majeure qui va rendre le cadre en matière de capital plus robuste et améliorer la confiance dans le système bancaire", a souligné Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne qui préside également l'organe de supervision du Comité de Bâle.

Les réformes de "Bâle III" closes

Conclu après plus d'un an de discussions, l'accord en question permet de clore le chapitre des réformes dites de "Bâle III", dont les principales mesures étaient déjà approuvées et mises en oeuvre depuis 2010-2011.

Ces principes ne sont théoriquement que des recommandations dont le statut n'est pas contraignant juridiquement. Mais, une fois finalisées au niveau du Comité de Bâle, elles sont, de fait, généralement traduites fidèlement en droit par les Etats.

agences/rens

Publié jeudi à 17:35 - Modifié jeudi à 18:05

Naissance du Comité en 1974

Le Comité de Bâle, qui établit les règles mondiales du secteur bancaire, existe depuis 1974. La crise de 2008 a particulièrement exposé cette institution plutôt secrète: elle l'a conduit à élaborer une nouvelle salve de réglementations, auxquelles l'accord de jeudi met la dernière main.

L'organisation porte le nom de Bâle, car elle fait partie d'une série d'entités liées à la Banque des règlements internationaux (BRI) basée dans la cité rhénane et au sein de laquelle coopère l'essentiel des banques centrales mondiales.