Modifié le 10 novembre 2017

Nouvelle enquête en Allemagne sur le scandale Volkswagen

Le bâtiment de l'administration de VW à Wolfsbourg, en Allemagne.
Le bâtiment de l'administration de VW à Wolfsbourg, en Allemagne. [Julian Stratenschulte - Keystone]
L'autorité allemande des marchés financiers a annoncé vendredi qu'elle enquêtait à nouveau sur le scandale Volkswagen. Elle cherche à déterminer si le constructeur automobile avait divulgué illégalement des informations.

Der Spiegel rapporte vendredi que Martin Winterkorn, alors président du directoire de VW, a informé le 21 septembre 2015 le ministre des Transports de l'époque, Alexander Dobrindt, et le patron de la KBA, l'autorité allemande du secteur automobile, sur le fait que l'affaire était d'ampleur mondiale.

Volkswagen n'a publiquement reconnu que le lendemain que le problème des moteurs diesel ne concernait pas seulement les Etats-Unis mais environ 11 millions de véhicules à travers le monde et qu'il provisionnait des milliards d'euros pour couvrir les coûts potentiels du scandale.

Enquête distincte

Volkswagen a refusé de s'exprimer, répétant son opinion selon laquelle ses dirigeants ont respecté les règles en matière d'information des marchés financiers. Il n'a pas été possible de joindre le ministère des Transports.

Volkswagen est aussi visé par une une enquête de l'autorité des marchés financiers pour des soupçons de délit d'initié dans le cadre du scandale.

ats/hend

Publié le 10 novembre 2017 - Modifié le 10 novembre 2017