Modifié le 08 novembre 2017

Ruth Metzler quitte le groupe Quantum entaché par les "Paradise Papers"

L'ancienne conseillère fédérale Ruth Metzler.
L'ancienne conseillère fédérale Ruth Metzler. [Samuel Trümpy - Keystone]
L'ex-conseillère fédérale Ruth Metzler a annoncé mercredi sa démission immédiate du groupe Quantum Global, basé à Zoug, après les "graves allégations de pratiques commerciales en Angola" figurant dans les "Paradise Papers".

La publication des "Paradise Papers" a soulevé des graves accusations contre le groupe basé à Zoug. En tant que membre du comité consultatif, Ruth Metzler n'avait pas connaissance de ces accusations, a indiqué mercredi l'ancienne conseillère fédérale PDC dans un communiqué.

Indépendamment de la question de savoir si ces accusations sont fondées, l'environnement professionnel n'est plus compatible avec les critères de ses mandats ou les valeurs et la manière de travailler de sa société de conseil KMES Partner, précise-t-elle.

Le groupe Quantum Global a été fondé par le financier suisso-angolais Jean-Claude Bastos de Morais. Il conseille des projets de développement sur place. Selon les Paradise Papers, il a le mandat de gérer le fonds souverain de l'Angola et se serait enrichi via ce groupe. Jean-Claude Bastos Bastos de Morais dément catégoriquement en avoir profité.

hend avec agences

Publié le 08 novembre 2017 - Modifié le 08 novembre 2017