Modifié le 07 novembre 2017

Depuis la crise, les salaires des patrons de Suisse ont pris l'ascenseur

Deux managers dans le bâtiment de la Bourse suisse à Zurich.
Deux managers dans le bâtiment de la Bourse suisse à Zurich. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les salaires des patrons ont fortement augmenté de 2009 à 2016 en Suisse, selon une étude de PwC. Les dirigeants des entreprises du SMI, l'indice vedette de la Bourse suisse, ont vu leur rémunération s'envoler de plus de 40%.

La hausse est due moins aux entreprises financières (banques et assurances) qu'aux sociétés industrielles, note mardi le cabinet d'audit et de conseils PwC. Depuis 2009, la rémunération médiane des CEO a augmenté de 41,2% dans les entreprises du SMI.

La progression est encore plus élevée (67%) pour les firmes du SMIM, soit les 30 principaux titres du marché suisse des moyennes capitalisations, exclues du SMI. La hausse se limite à 12,1% pour les petites capitalisations boursières (small caps).

Recul dans le secteur financier

Le salaire médian des patrons du SMI n'appartenant pas au secteur financier est passé de 5,2 millions à 7,7 millions de francs (+50,4%). Dans le secteur financier, la rémunération médiane a en revanche diminué de 27% depuis 2009, à 9,2 millions l'an dernier.

PwC relève également que les rémunérations des patrons des sociétés du SMIM se rapprochent toujours plus de celles des entreprises du SMI et s'éloignent davantage des rémunérations dans les small caps.

ats/dk

Publié le 07 novembre 2017 - Modifié le 07 novembre 2017