Modifié le 31 mai 2017

La compétitivité de la Suisse reste très élevée, selon le classement de l'IMD

La Suisse est très compétitive au niveau des infrastructures. Ici, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann lors de la cérémonie d'ouverture du tunnel de base du Gothard, le 1er juin 2016.
La Suisse est très compétitive au niveau des infrastructures. Ici, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann lors de la cérémonie d'ouverture du tunnel de base du Gothard, le 1er juin 2016. [Keystone]
La Suisse continue d'être compétitive. Elle garde le 2e rang mondial du classement annuel de l'institut de management IMD à Lausanne, derrière Hong Kong qui reste en tête.

Singapour (3e) et les Etats-Unis (4e) ont inversé leur place. Les Etats-Unis sont sortis du top 3, soit leur plus basse position de ces cinq dernières années, explique le Centre de la compétitivité mondiale de l'IMD. Les Pays-Bas font un bond de la 8e à la 5e place.

La Suisse est en première position en termes d'infrastructures, 2e dans l'efficacité gouvernementale mais 5e en matière d'efficacité des activités économiques. Au niveau de la performance économique, elle n'est qu'au 15e rang.

Stabilité

José Caballero, économiste de l'organisation, estime que le maintien de la 2e place de la Suisse est dû à la cohérence de la performance. Il y a peu de fluctuation d'une année à l'autre dans la majorité des composants.

Un environnement politique stable, un niveau d'éducation élevé, une disponibilité de personnel qualifié, une infrastructure solide et une culture forte de recherche et développement sont les principaux facteurs de succès, ajoute José Caballero.

ats/pym

Publié le 31 mai 2017 - Modifié le 31 mai 2017

Bond de la Chine

Au niveau du classement général, le professeur Arturo Bris, directeur du Centre de la compétitivité mondiale de l'IMD, observe le bond de sept places de la Chine continentale, pour atteindre la 18e. L'implication chinoise dans le commerce international a une influence favorable sur l'amélioration de l'efficacité gouvernementale et celle des activités économiques.

La queue du classement est détenue par le Venezuela (63e), la Mongolie (62e) et le Brésil (61e).

La Suisse, 8e du classement numérique

L'IMD a publié également cette année pour la première fois un classement sur la compétitivité en matière numérique. Cet indicateur était englobé auparavant dans le classement général. La Suisse est en 8e position de ce ranking et perd une place par rapport à 2016.

Singapour est en tête. L'île-Etat est suivie par la Suède et les Etats-Unis.