Modifié le 17 février 2017

Le nouveau patron de Syngenta a gagné 8,5 millions de dollars en 7 mois

Le directeur de Syngenta Erik Fyrwald lors de la présentation des comptes 2016 le 8 février 2017.
Le nouveau patron de Syngenta a gagné 8,5 millions de dollars en 7 mois Le 12h30 / 2 min. / le 17 février 2017
En poste depuis juin, le directeur général de Syngenta Erik Fyrwald a gagné l'an dernier 8,5 millions de dollars (8,41 millions de francs), selon le rapport annuel publié vendredi par le groupe agrochimique bâlois.

De ce montant, 5,6 millions viennent d'indemnisations en raison du départ d'Erik Fyrwald de son précédent employeur, l'américain Univar. Son salaire de base chez Syngenta s'est monté à un peu plus de 0,9 million l'année dernière.

Plus de 24 millions pour la direction

L'ensemble de la direction, soit onze personnes durant l'année, a perçu 24,4 millions de dollars, moins que les 28,7 millions en 2015.

Le salaire de John Ramsey, directeur financier jusqu'à fin septembre et directeur général par intérim de novembre 2015 à fin mai 2016, n'a pas été détaillé.

John Ramsey avait temporairement remplacé l'ancien directeur général Mike Mack à la tête de l'entreprise, après que celui-ci avait claqué la porte à la surprise générale fin octobre 2015. Ce dernier avait tout de même gagné 6,3 millions de dollars pour ses dix derniers mois passés chez Syngenta, dont 3,2 millions par des programmes de bonus.

ats/cab

Publié le 17 février 2017 - Modifié le 17 février 2017

Résultats en recul en 2016

Syngenta a vu son chiffre d'affaires et son bénéfice reculer en 2016. L'agrochimiste a été touché par les problèmes rencontrés par le secteur et, en particulier au premier semestre, par la force du dollar.

Le chiffre d'affaires a baissé de 5% à 12,79 milliards de dollars. Le bénéfice net a reculé de 12% à 1,18 milliards de dollars.

Rachat de Syngenta en vue

Ce pourrait être la dernière année que Syngenta publie les rémunérations de sa direction générale.

L'entreprise bâloise fait l'objet d'une offre de rachat de 43 milliards de dollars du géant chinois de la chimie ChemChina, qui veut le retirer de la Bourse. Maintes fois repoussé, le bouclement de la transaction reste cependant prévu pour le deuxième trimestre.