Modifié le 17 octobre 2016

Bisbille entre départements fédéraux à propos d'exportations d'armes

L'usine de Rheinmetall Air Defence à Altdorf, dans le canton d'Uri.
L'usine de Rheinmetall Air Defence à Altdorf, dans le canton d'Uri. [Urs Flueeler - Keystone]
L'intervention du Conseil fédéral sur un dossier lié à l'industrie de l'armement dénote des divergences entre le Département fédéral de l'économie et celui des Affaires étrangères, révèle lundi la Luzerner Zeitung.

Rheinmetall Air Defence avait reçu en 2015 l'autorisation de livrer ses systèmes de défenses aériennes au Pakistan. Or, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a récemment averti l'entreprise alémanique que le Conseil fédéral allait certainement lui retirer cette permission.

Pourtant, le Conseil fédéral n'aurait normalement pas à intervenir sur ce genre de dossiers. Il ne le fait que lorsque deux départements n'arrivent pas à se mettre d'accord.

"D'autres différends"

Selon la Luzerner Zeitung, cette décision dénote des divisions profondes qui existent entre le Département de l'économie et celui des Affaires étrangères sur la question. Si le premier veut privilégier les contacts commerciaux, le second met l'accent sur la thématique des droits de l'homme.

Et d'après le quotidien, cette affaire ne représente que la pointe de l'iceberg. "Il y a de nombreux autres différends entre eux", précise le conseiller aux Etats Isidor Baumann (PDC/UR), co-président du groupe de travail pour la sécurité et les technologies de défense.

kg

Publié le 17 octobre 2016 - Modifié le 17 octobre 2016