Modifié le 09 juin 2016

Le budget fédéral 2016 sera complété d'une rallonge de 397 millions

Le chef du département fédéral des Finances Ueli Maurer, le 30 mai 2016.
Le chef du département fédéral des Finances Ueli Maurer, le 30 mai 2016. [Keystone]
Après le National, le Conseil des Etats a donné jeudi son feu vert au bouclement des comptes 2015 et à une rallonge de 397 millions de francs pour le budget 2016. Près de 90% sont prévus pour l'asile.

Les comptes ordinaires de la Confédération ont bouclé sur un excédent de 2,3 milliards, au lieu des 411 millions budgétisés. La dette brute a baissé à 103,8 milliards et ne représente plus que 16,2% du PIB, une position enviable en comparaison internationale, a relevé le ministre des finances Ueli Maurer.

Reste que les bons résultats occultent des difficultés déjà perceptibles. La baisse des recettes de la TVA de 1,3 milliard reflète notamment l'abandon du cours plancher du franc par rapport à l'euro.

"Nécessité urgente" d'économies drastiques

Et d'autres facteurs extérieurs comme l'asile pèsent sur les comptes d'Etat. Le programme de stabilisation qui prévoit des économies drastiques pour les années 2017-2019 est d'une "nécessité urgente", selon lui.

Il ne compensera pas les nouvelles charges demandées à la Confédération, à savoir la réforme de la fiscalité des couples mariés, une meilleure dotation pour la formation, le futur fonds routier FORTA, l'asile, la sécurité ou l'armée qui totaliseront 5 milliards de francs.

ats/fme

Publié le 09 juin 2016 - Modifié le 09 juin 2016

Des prévisions trop basses pour l'asile.

Le premier supplément au budget 2016 de 397 millions de francs est principalement influencée par des prévisions trop basses pour l'asile l'an dernier. Au lieu des 26'000 demandes d'asile prévues en 2015, 40'000 ont été déposées.

Les ressources supplémentaires demandées pour ce domaine sont notamment destinées à l'aide sociale (266,8 millions) et à un nombre accru de places d'hébergement (82,8 millions).

Les autres suppléments concernent le renforcement des mesures dans le domaine de la Commission pour la technologie et l'innovation (15,8 millions) et le maintien de la valeur et le développement du réseau radio suisse de sécurité POLYCOM (13,8 millions). Une somme de 6,3 millions est prévue pour des mesures antiterroristes et les 86 postes nouvellement créés.