Publié le 04 février 2016 - Modifié le 04 février 2016

Credit Suisse plonge dans le rouge et prévoit de supprimer 4000 postes

Tidjane Thiam: "Ce n'est pas couper pour couper."
Tidjane Thiam: "Ce n'est pas couper pour couper." L'actu en vidéo / 1 min. / le 04 février 2016
Credit Suisse a plongé dans le rouge l'an passé, pour la première fois depuis 2008. La banque a annoncé jeudi une perte de 2,944 milliards de francs. Elle prévoit de supprimer quelque 4000 postes.

Credit Suisse s'est retrouvé en 2015 sous le coup de provisions pour régler les conflits juridiques, d'un amortissement de survaleur dans la banque d'affaires et de charges de restructuration.

La deuxième banque suisse derrière UBS, qui propose un dividende de 0,70 franc par action, ajoute qu'elle va accélérer la mise en oeuvre de son programme d'économies, avec notamment la suppression de quelque 4000 postes.

Des conditions restées "difficiles" en janvier 2016

"Les conditions de marché en janvier 2016 sont restées difficiles et nous voyons les marchés rester volatils jusqu'à la fin du premier trimestre 2016 avec la persistance de problèmes macro-économiques", déclare Tidjane Thiam, directeur général de la banque, cité dans un communiqué.

Une partie de l'importante perte est imputable à l'acquisition d'une banque d'investissement américaine en l'an 2000, un achat qui coûte 3,8 milliards de francs à la banque. Mais le patron de Credit Suisse assure aujourd'hui que le dossier est réglé: "On a vraiment tourné la page sur cette acquisition qui s'est avérée une mauvaise acquisition", souligne-t-il.

Banque d'affaires redimensionnée

Tidjane Thiam se montre également optimiste sur le plan de réformes annoncé l'automne dernier. "Je pense que les résultats (…) commencent à prouver que ce que l'on dit est réel, que la Suisse a du potentiel, que l'Asie marche phénoménalement bien. L'activité de marché qui est la plus difficile, la banque d'affaires, est en train d'être restructurée. A la fin, on aura une banque d'affaires qui sera plus petite, moins volatile, et plus rentable. Mais tout ça demande beaucoup de travail."

>>> Ecoutez l'interview de Tidjane Thiam dans Le 12h30:

Mardi, UBS a fait état de sorties de capitaux de ses activités de gestion de fortune, sa principale division, un revers inattendu venu gâcher ses meilleurs résultats annuels depuis 2010, assortis d'un dividende supérieur aux estimations.

agences/tmun

Le titre de Credit Suisse en chute libre

Les investisseurs ont sanctionné la lourde perte essuyée par Credit Suisse l'an passé. La banque helvétique a chuté de 10,9% à 14,73 CHF, avec un plus bas à 14,36 proche de son plus bas historique de l'été 2012.

Dans le même temps, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) a fini en recul de 1,48% à 8003,40 points. Depuis le début de la semaine, le titre de Credit Suisse a perdu pas moins de 8% et le repli depuis le début de l'année atteint 24%.