Modifié le 04 novembre 2014

Raoul Weil déclaré non coupable aux Etats-Unis d'aide à l'évasion fiscale

Raoul Weil soulagé après son acquittement
Raoul Weil soulagé après son acquittement L'actu en vidéo / 1 min. / le 04 novembre 2014
Après plus de deux semaines de procès aux Etats-Unis, l'ex-banquier d'UBS Raoul Weil a été déclaré lundi par le jury non coupable d'aide à l'évasion fiscale.

L'ancien responsable de la gestion de fortune chez UBS Raoul Weil a été acquitté lundi lors de son procès en Floride. Il comparaissait pour aide à l'évasion fiscale.

Le jury a prononcé le verdict "non coupable" après moins de deux heures de délibérations. Seuls deux des douze jurés se sont prononcés pour un verdict de culpabilité, a indiqué le porte-parole du jury.

Raoul Weil critique le système suisse

"Je trouve choquant que des personnes puissent venir (aux Etats-Unis), violer le secret bancaire, admettre faire du blanchiment, sans être poursuivies en Suisse", a indiqué Raoul Weil à la RTS. Une critique qui vise probablement les personnes qui ont témoigné contre lui aux États-Unis, dont Martin Liechti (lire aussi: UBS déplorait l'obstination de Raoul Weil à conserver les clients fraudeurs)

L'ex-cadre d'UBS n'a par ailleurs pas caché son soulagement après son acquittement: "Je suis très content que toute l'affaire soit terminée (...) Je me réjouis de pouvoir rentrer en Suisse revoir mes parents et mon chien", a-t-il confié.

>> Le commentaire de l'avocat de Raoul Weil:

L'avocat de Raoul Weil salue le verdict
L'actu en vidéo - Publié le 04 novembre 2014
 

Le procès de Raoul Weil avait commencé le 14 octobre. L'ex-banquier de 54 ans, arrêté en 2013 à Bologne, en Italie, puis extradé aux Etats-Unis, risquait jusqu'à cinq ans de prison. Il avait été mis en accusation en novembre 2008.

Raoul Weil était accusé d'avoir aidé 20'000 riches clients américains à échapper au fisc, privant les Etats-Unis de recettes se chiffrant à quelque 20 milliards de dollars.

>> Le fil Twitter de nos correspondants:

 

moha/hend avec agences

Publié le 03 novembre 2014 - Modifié le 04 novembre 2014

Réactions après l'énoncé du verdict

"Non coupable" de complicité de fraude fiscale, ont annoncé les jurés après moins de deux heures de délibération.

Raoul Weil, 54 ans, s'est alors effondré en larmes, tombant dans les bras de sa femme.

"Le jury a lancé un message fort au gouvernement. Ce procès n'aurait jamais dû avoir lieu", a déclaré l'avocat du banquier.

Après l'énoncé du verdict, les procureurs sont restés assis, consternés. Ce verdict constitue un sérieux revers pour le ministère public.