Modifié le 11 avril 2014

Un investisseur turc veut racheter près d'un tiers de la société Ennova

Jura, éolienne, énergie.
Le développeur éolien Ennova intéresse une entreprise turque. [Gaël Klein - ]
La société turque IFB Gida souhaite acquérir 29% des parts du développeur éolien Ennova, lui-même en discussion avec les Services industriels de Genève pour une reprise totale, a appris la RTS.

Dans une lettre que s'est procurée la RTS vendredi, l’'nvestisseur Naci Topçuoğlu , qui est actif dans la restauration rapide et actionnaire du groupe Gülsan Holding, affirme vouloir acquérir 29% des parts d’Ennova pour 11,5 millions de francs.

Il s’engage également à participer de 2014 à 2016 aux dépenses opérationnelles de l’entreprise à hauteur de 29% de 4 millions de francs annuels nécessaires. Une offre qu’il souhaite pouvoir présenter aux responsables des Services industriels de Genève.

Négociations tendues avec les SIG

Cette offre intervient alors que SIG et Ennova mènent des négociations tendues. Il est question que la régie genevoise, détentrice de 20% des parts, en prenne l'intégralité pour un prix qui reste encore disputé.

L'offre turque reconnaît une valeur de 39 millions de francs à l'entreprise basée au Landeron (NE), une valeur très supérieure à celle reconnue par la régie genevoise. Ni les SIG ni leur magistrat de tutelle Antonio Hodgers n’ont souhaité commenter.

Pascal Jeannerat/hend

Publié le 11 avril 2014 - Modifié le 11 avril 2014