Publié le 06 février 2014 - Modifié le 06 février 2014

Procter & Gamble a supprimé près de 200 postes à Genève

GE: Procter & Gamble supprime près de 200 postes
Procter & Gamble supprime près de 200 postes 19h30 / 1 min. / le 06 février 2014
En toute discrétion, l'un des plus gros employeurs du canton de Genève, Procter & Gamble, a biffé près de 200 emplois depuis le mois d'octobre, révèle jeudi la RTS.

La multinationale américaine Procter & Gamble, qui vient de fêter ses 60 ans sur le sol suisse, a entamé une restructuration depuis octobre dernier au sein de son siège genevois. Près de 200 emplois sont passés à la trappe en quelques mois.

Une nouvelle vague de départs est prévue début février, selon une enquête de la RTS.

Des conditions très favorables

Procter & Gamble a proposé des conditions très favorables pour pousser des centaines d'employés à quitter leur poste volontairement. Notamment la prise en charge des coûts de l'assurance maladie et de l'école de leurs enfants durant un an, le suivi d'une agence de recrutement ou une somme de 12'000 francs dédiée à des cours.

Contacté, Procter & Gamble confirme que près de 100 employés ont opté pour un départ volontaire en 2013, "certains dans le cadre d'une retraite anticipée, d’autres pour relever un nouveau défi". Et ajoute: "P&G cherche continuellement à optimiser sa structure afin d'améliorer la productivité du groupe et d'assurer le développement de ses affaires. (...) Dans ce contexte, nous nous attendons bien entendu à des départs mais également à des arrivées car Genève reste un siège stratégique important pour notre groupe."

François Ruchti/moha