Bilan de la 40ème édition de Paléo.

Moments forts et bilan du 40ème

Publié le 27 juillet 2015 - Modifié le 28 juillet 2015

Paléo 2015, une édition pluvieuse mais riche en émotions

Robbie Williams, Johnny Hallyday ou la "soirée Woodstock". La canicule puis le déluge. La 40ème édition du Paléo festival, qui a réuni 270'000 personnes sur la plaine de l'Asse, a été riche en émotions.

Retrouvez tous les moments marquants de l'édition anniversaire du Paléo festival.

Par Cécile Rais

  • On a compté 270'000 festivaliers

    Le bilan chiffré de la 40ème édition

    270'000 personnes se sont pressées sur la plaine de l'Asse pour la 40ème édition du Paléo, a indiqué le festival. Il s'agit d'un record qui s'explique par la soirée supplémentaire du lundi.

    "Cette semaine a été marquée par des ondes très positives", a dit Daniel Rossellat.

    Le festival qui s'est déroulé à guichet fermé proposait environ 280 concerts et spectacles. Les 220'000 billets vendus se sont écoulés en 52 minutes, un record.

    La police vaudoise a de son côté tiré un bilan sécuritaire satisfaisant lundi. La consommation de stupéfiants est en hausse avec plus de 170 personnes interpellées (pour moitié mineurs), alors que les vols sont à la baisse. Dix-neuf plaintes pénales ont été enregistrées mais aucun événement grave n'est à déplorer.

    La pluie n'a pas empêché le feu d'artifices final. 

  • On a été éblouis par la dernière soirée

    Kev Adams et Gad Elmaleh, les feux et David Guetta

    Pour la dernière date de sa tournée, Kev Adams a réservé une belle surprise aux festivaliers de Paléo. Il a été rejoint sur scène par le très populaire Gad Elmaleh.

    Et puis il a été l'heure du traditionnel feu d'artifices, que la pluie n'a pas empêché.

    Et enfin David Guetta s'est mis aux platines pour faire danser une dernière fois la plaine de l'Asse.

    David Guetta a fait danser la plaine de l'Asse. 

  • On a vécu une météo de l'extrême

    De la canicule au déluge

    La canicule lundi et mardi

     

    Le déluge de mercredi

    La pluie est tombée sur le Paléo
    Info - Publié le 22 juillet 2015
     

    Et pour sortir du parking...

    La boue de jeudi

    L'orage du vendredi

    Et la pluie du dimanche

     

  • On a fait un premier bilan

    Météo, Johnny et la soirée nostalgie

    VD- Paléo Festival: Christophe Schenk dresse le bilan de la 40ème édition
    19h30 - Publié le 26 juillet 2015
     

  • On est tombé sous le charme de Yael Naim

    Reflets de concert de dimanche

    Le public des Arches, sous une pluie battante, a mis un peu de temps avant d’être vraiment réceptif à la performance de Yael Naim, à la croisée de la pop, du folk et de la soul.  Au xylophone, la chanteuse franco-israélienne a ouvert les feux avec "I Walk until", extrait de son nouvel album intitulé "Older", avant d’enchaîner cinq titres sans pause.

    Il faut dire que l’artiste crée autour d’elle un univers particulier.  D’abord au niveau de l’esthétique, toute en noir et doré, entourée de ses trois choristes aux timbres aériens et aux grimages mystiques. Puis il y a la voix de Yael Naim, tantôt douce, tantôt puissante, toujours juste et envoûtante.  On retiendra notamment la touche de fragilité sur "Coward".

    Yael Naim toute en grâce à Paléo. 

  • On a rencontré des artistes

    Interviews en tous genres

    Joan Baez

    VD- Paléo Festival: rencontre avec Joan Baez avant son concert
    19h30 - Publié le 25 juillet 2015
     

    Christine and the Queens

    Paléo: l'incourtounable Christine and the Queens rencontre un succès fulgurant
    19h30 - Publié le 24 juillet 2015

    Pierre Lapointe

    Le Canadien Pierre Lapointe.
    Paradiso - Publié le 24 juillet 2015

    Luce

    La chanteuse Luce.
    Vertigo - Publié le 22 juillet 2015

    Benjamin Clementine

    Le chanteur anglais Benjamin Clementine.
    Matador - Publié le 21 juillet 2015
     

  • On a bien mangé

    Les spécialités du Village du monde

    Cliquez sur les points jaunes pour découvrir la spécialité des stands présents au Village du monde.

  • On a eu la nostalgie avec Baez, Smith et Plant

    Reflets des concerts de samedi

    >> Le sujet du 12:45.

    VD- Paléo Festival: Joan Baez, Patti Smith et Robert Plant ont assuré le show
    12h45 - Publié le 26 juillet 2015

     

     

     

  • On est tombé amoureux de Christine and the Queens

    Compte-rendu du concert de vendredi

    "On a dit qu'on se moquait d'être beau ou laid ce soir. On peut danser, donc!" Et le public réuni vendredi soir aux Arches obéit à l'injonction de Christine and the Queens.

    La coqueluche du moment a présenté à Paléo un spectacle à son image: épuré et gracieux, avec l'élégance dégingandée qui caractérise Héloïse Letissier. Danse des néons sur la scène, danse enchanteresse de Christine et de sa troupe, danse des diamants sur la visage de la chanteuse...

     

  • On a aimé Malicorne

    Rencontre avec le groupe de folk

    Malicorne
    Info - Publié le 24 juillet 2015

     

  • On a ri avec 120 secondes

    Les meilleures vannes du spectacle

     

     

     

     

     

     

     

     

  • On a rencontré un fan de Johnny

    Nos reportages

    >> Olivier se souvient du concert de Johnny en 1996 à Paléo.

    fan johnny 2
    Info - Publié le 22 juillet 2015

    >> Des fans 2.0 pour l'idole des jeunes.

    Rencontre avec un fan de Johnny (part.2)
    Info - Publié le 23 juillet 2015

    >> Après le concert "on ne se lasse pas de Johnny".

    Deux fans de Johnny.
    Info - Publié le 24 juillet 2015
     

  • On a eu chaud avec Johnny

    Le compte-rendu du concert de jeudi

    "J'ai passé une soirée formidable. Je vais essayer de ne pas attendre 19 ans avant de revenir vous voir": visiblement content de jouer à Paléo, Johnny Hallyday n'a pas ménagé sa peine pour séduire un public certes conquis d'avance.

    S'il avait troqué son sémillant chemisier zébré de 1996 pour un habit toujours rayé mais plus sobre, Johnny n'a pas perdu de sa superbe depuis sa dernière prestation sur l'Asse. La voix alerte, les jambes arquées comme jamais et le micro vissé dans les mains, il a donné de sa personne pendant près de 2 heures.

     

    Johnny Hallyday a enflammé Paléo. 

  • On a écouté le sociologue

    La page spéciale du 19:30

    >> "Paléo, c'est une grande entreprise qui se voit comme une PME. Un peu comme la Suisse". Un sociologue porte son regard sur Paléo.

    Jeu d'Ombres à Paléo.
    19h30 - Publié le 22 juillet 2015
     

  • On a chanté avec Sting

    Reflet du concert de mercredi

     

    Sting sur scène.
    Le Journal du matin - Publié le 23 juillet 2015
     

  • On a rugi avec Kings of Leon

    Reflet du concert de mardi

    Visiblement Paleo avait manqué au quatuor de Nashville. Dès le début du concert, le leader, Caleb, a annoncé la couleur: "On n'est pas venus depuis longtemps, on va essayer de s'éclater au maximum". Le prélude d'un show rock d'une heure et demie, où l'on n'a pas compté les décibels entre des guitares rugissantes et un chanteur dont la voix rauque si reconnaissable n'a jamais fatigué.

    Le groupe a proposé un "show à l'américaine" au sens littéral, sur fond d'écrans géants épileptiques évoquant une certaine image des Etats-Unis. L'Amérique des films, celle des épopées en Mustang sur la route 66, des motels miteux et des rodéos poussiéreux - un clin d'oeil assez explicite au titre du dernier album du groupe, "Taureau mécanique".

     

  • On a vu de nombreux concerts

    Un concert - un tweet

     

  • On s'est déhanché avec Robbie Williams

    Reflets du concert de lundi

    On nous avait promis du grand spectacle avec Robbie Williams en ouverture de Paléo... on ne nous avait pas menti ! C'est en effet une foule hystérique qui a accueilli l'infatigable Britannique de 41 ans sur la plaine de l'Asse. Un public captivé par une véritable bête de scène qui l'a fait chanter, rire, danser, et qui joue même à se faire huer, parfois...

    Pour décrire le personnage Robbie Williams, on évoque souvent le "bad boy", ses tatouages, ses extravagances, ses cures de désintoxication, son passé de chanteur de boys band. Lui-même en joue: en moins de 40 secondes, il raconte sa carrière, des Take That à la scène de Paléo. L'Anglais est avant tout un chanteur-caméléon, capable de se mettre en scène, de passer en un éclair de l'humour à l'émotion, quitte à en faire trop, parfois.

     

    Robbie Williams a assuré le spectacle sur la plaine de l'Asse. 

  • On a fêté les 40 ans de Paléo

    40 ans d'affiches en 6 secondes

     

  • Et l'actualité des festivals continue

    Avec notre dossier

    >> Tous les festivals de l'été dans notre dossier.