Publié le 01 septembre 2015 - Modifié le 01 septembre 2015

Factchecking: l'UDC fustige à tort un excédent d'universitaires en Suisse

A dire vrai: selon l’UDC, beaucoup trop de réfugiés Erythréens touchent l’aide sociale et les jeunes font trop d’études
A dire vrai: selon l’UDC, beaucoup trop de réfugiés Erythréens touchent l’aide sociale et les jeunes font trop d’études 12h45 / 2 min. / le 01 septembre 2015
RTSinfo vérifie les informations avancées par les politiciens dans "Face aux partis". L'UDC a évoqué lundi le décalage entre les besoins du marché et le nombre de diplômés supérieurs.

Le conseiller national UDC vaudois sortant Guy Parmelin défendait lundi une citation de Christoph Blocher, selon laquelle la Suisse compterait trop de jeunes au bénéfice d'un diplôme d'études supérieures par rapport aux besoins du marché.

>> Revoir la séquence:

L'UDC à propos des universitaires
Info - Publié le 01 septembre 2015

Ce "décalage" avancé par Guy Parmelin est faux à plusieurs titres. Une étude britannique publiée en août révèle que moins de 10% des universitaires et diplômés supérieurs suisses sont surqualifiés par rapport au poste qu'ils occupent. La Suisse fait même figure de championne en comparaison européenne, devant l'Allemagne et la Slovénie (lire: Les universitaires suisses occupent peu de postes non qualifiés).

Cette étude du Chartered Institute of Personnel and Development, un institut de recherche spécialisé dans les ressources humaines, se base sur des données de 2010.

>> Le détail dans ce graphique:

Les diplômés universitaires ou provenant de hautes écoles dans des postes non qualifiés, en 2004 et en 2010.
Les diplômés universitaires ou provenant de hautes écoles dans des postes non qualifiés, en 2004 et en 2010. [ - CIPD]

Les diplômés supérieurs suisses sont aussi moins concernés par le chômage. Selon les données de l'OFS, ils étaient 3,2% dans ce cas en 2014. Le taux de chômage s'élevait à 3,8% pour les titulaires d'une maturité ou d'un CFC. Il culminait enfin à 8,8% pour ceux qui n'ont pas achevé de formation après l'école obligatoire. Ces différences restent similaires pour les dix dernières années.

mo/vtom/tyf

Les Erythréens et l'aide sociale

Concernant la problématique des réfugiés en Suisse, l'UDC vaudois Guy Parmelin avançait: "au niveau des Erythréens, 90% de cette catégorie sont à l'aide sociale".

Cette affirmation est proche de la réalité. Selon des chiffres publiés par l'OFS, 85,8% des réfugiés provenant d'Erythrée ont bénéficié de l'aide sociale en 2013 (dernières données disponibles). Attention toutefois, un seul mois de prestations suffit pour être comptabilisé dans cette statistique.

Concernant les résidents permanents érythréens, le taux de bénéficiaires de l'aide sociale tombe à 32,7% en 2013.