Modifié le 03 janvier 2018

Le metteur en scène français Jacques Lassalle est décédé

Le metteur en scène Jacques Lassalle  à côté d'une statue de Molière, le 4 juillet 1990 à Paris.
Le metteur en scène Jacques Lassalle à côté d'une statue de Molière, le 4 juillet 1990 à Paris. [Pierre Verdy - AFP]
Figure majeure du théâtre français, Jacques Lassalle est mort mardi à l'âge de 81 ans, a annoncé sa famille. Il aura marqué la vie théâtrale par son engagement ombrageux au service d'un théâtre épuré.

Le metteur en scène, dramaturge et écrivain, Jacques Lassalle, décédé mardi, avait été très affecté en 2016 par le décès de son épouse, avec laquelle il vivait depuis 60 ans.

Après une formation au Conservatoire et des débuts de comédien, il fonde en 1966 le Studio Théâtre de Vitry, où il installe un style de mise en scène. De 1983 à 1990, à la tête du Théâtre national de Strasbourg (TNS), il frappe un grand coup avec un "Tartuffe", joué par Gérard Depardieu.

La politique du retranchement

Il reste au TNS jusqu'à sa nomination à la Comédie-Française (1990-1993). En 1994, son "Andromaque" présenté à Avignon est mal accueilli et Lassalle annonce qu'il cesse ses activités théâtrales. Il se tourne vers l’étranger, notamment Vidy, avant de revenir dans la cour d’honneur en 2000, avec une "Médée" portée par Isabelle Huppert.

"Je crois qu'un spectacle, une mise en scène, c'est une politique du retranchement. On dénude, on retire, jusqu'à ce peu, ce presque rien, l'essentiel étant dans le presque", disait-il. 

afp/mh/

Publié le 02 janvier 2018 - Modifié le 03 janvier 2018