Modifié le 05 septembre 2017

La "Saga des géants" débarque le 29 septembre dans les rues de Genève

Jean-Luc Courcoult avec sa grand-mère géante à Nantes en juin 2014.
L'événement culturel la "Saga des géants" bientôt dans les rues de Genève Le 12h30 / 1 min. / le 05 septembre 2017
Evénement culturel et populaire de la rentrée romande, le spectacle populaire et gratuit la "Saga des géants", de Royal de Luxe, va investir Genève du 29 septembre au 1er octobre. Un million de personnes sont attendues.

De quoi s'agit-il? D'une grand-mère et de sa petite fille. Elles sont en bois, en fer et en cordages, font respectivement 7 et 5 mètres de hauteur et un poids proche de la tonne. Elles débarquent en ville avec une histoire à raconter et une vie quotidienne composée de repas, de toilette et de repos, qui se déroule sous les yeux du public.

Pour  bouger et traverser la ville, pour se nourrir ou se laver, ces géantes sont accompagnées d'une troupe de 80 lilliputiens en tenue de laquais du 18ème . C'est comme si on vivait les voyages de Gulliver en vrai.

La compagnie nantaise Royal de Luxe

À l'origine de cet événement on trouve l'artiste Jean-Luc Courcoult et sa compagnie Royal de Deluxe. Des pionniers assez zinzins du Théâtre de Rue (à l'instar de Dromesko, de Bartabas ou encore d'Archaos) installés à Nantes, anciens compagnons de route de la Mano Negra en 1992 pour la tournée sud américaine Cargo, passé depuis au format mondial et poétique XXL: leurs géants ont déjà visité 11 pays et 18 villes sur tous les continents.

Côté genevois, c'est Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge qui a rêvé voici deux ans d'une Fête populaire qui fasse la nique au climat anti étrangers et frontalier de son canton en invitant les personnages les plus étrangers qui soient.

Spectacle gratuit pour un budget de 2,2 millions

La Ville de Genève apporte son soutien. Le canton aussi. Symboliquement, cette manifestation qui est plus qu'un cortège, fera peut-être oublier les crises que traversent les fêtes de Genève.

En tout cas lors de la conférence de presse de présentation mardi, les superlatifs et les déclarations enthousiastes se bousculaient comme des reines au printemps dans un pré du Val d'Hérens. Disons aussi que ce spectacle apporte un coup de pouce au théâtre de Carouge de Jean Liermier dont le budget de reconstruction fera l'objet d'une votation le 24 septembre .

Combien coûte cet saga qui débutera par une offrande de cadeaux géants dans la gare Cornavin le 15 septembre puis par l'arrivée de la grand mère au BFM de Genève le 27 septembre? Le budget de ce spectacle gratuit pour le public s'élève à 2,2 millions de francs, dont 400'000 francs apportés par les collectivités (Ville, associations des communes dont Anières) et des prestations "géantes " qui restent à calculer après l'événement.

Thierry Sartoretti/mg

Publié le 05 septembre 2017 - Modifié le 05 septembre 2017