Modifié le 09 mars 2018

Hendrix révèle ses derniers trésors dans un troisième album posthume

Le guitariste américain Jimi Hendrix au Monterey Pop Festival, en Californie, le 18 juin 1967.
Le guitariste américain Jimi Hendrix au Monterey Pop Festival, en Californie, le 18 juin 1967. [Bruce Fleming/AP Images - Keystone]
Un morceau inédit, des raretés, des titres connus mais dans de nouvelles versions : Jimi Hendrix a encore quelques surprises à offrir à ses fans 47 ans après sa mort, dans un troisième album posthume "Both Sides of the Sky" à paraître vendredi.

Après "Valleys of Neptune" (2010) et "People, Hell & Angels" (2013), Legacy, en charge des rééditions et coffrets du catalogue Sony Music, publie cette collection de treize chansons, toutes enregistrées en studio entre 1968 et 1970.

Quand a été dévoilé, fin décembre, l'existence de ce disque, un titre en particulier a fait frémir les fans de celui communément considéré comme le plus grand guitariste électrique de l'histoire : "$20 Fine".

Hendrix accompagne Stephen Stills

Car cette chanson enregistrée le 30 septembre 1969 était inconnue au bataillon "hendrixien". "Et pour cause, elle est de Stephen Stills, membre du groupe Crosby, Stills, Nash and Young. Ici, Jimi tient le rôle d'accompagnateur à la guitare", éclaire Yazid Manou, le spécialiste français d'Hendrix.

Parmi les autres chansons notables, figurent une reprise de "Woodstock" de Joni Mitchell où Jimi Hendrix accompagne encore Stephen Stills, à la basse cette fois, et "Lover Man", dans laquelle il s'amuse à reprendre le thème de la série télévisée "Batman".

afp/olhor

Publié le 08 mars 2018 - Modifié le 09 mars 2018