Modifié le 07 mars 2018

Stephan Eicher, une tournée à fond les pavillons

Stephan Eicher et la fanfare Traktorkestar à la fin de l'émission.
Stephan Eicher et la fanfare Traktorkestar à la fin de l'émission. [Marie-Dominique Schenk - RTS]
Le rocker remplit les salles romandes et françaises avec son Traktorkestar, une fanfare aux souffles balkaniques et jazz que vient renforcer la rappeuse Steff La Cheffe. Jamais, Eicher n’avait été aussi bernois.

Un retour en fanfare. Un jeu de mots bien faible face aux décibels conquérants de son Traktorkestar, douze souffleurs et batteurs bernois qui aiment les sonorités balkaniques, les brass bands tsiganes et sont en plus des cadors du jazz. Sa tournée romande affiche en effet complet : Morges le 8 mars, Vevey le 22 mars, Mézières les 22 et 23 mai. Il ne reste que quelques places le 3 mai, à Thônex, à côté de Genève.

Stephan Eicher affiche par ailleurs une certaine malice pour les symboles et les contrastes. Il partage la scène avec un alter-ego féminin nommé… Stephanie, alias Steff La Cheffe. La rappeuse bernoise assure le beat box et chante en duo avec l’auteur de "Déjeuner en paix".

Cure de jouvence

On ne revisite pas sans travail un répertoire de près de quarante années en compagnie d’un big band. Avant de se lancer en tournée, Stephan Eicher et son Traktorkestar ont cherché, échoué, tâtonné, trouvé, lors de longues séances de répétitions au Théâtre Forum Meyrin. Un travail dans la complicité et la joie. Il fallait les entendre rire de leurs erreurs ou de leurs trouvailles. Avec ce projet, Eicher ne fait pas que lustrer ses tubes à coup de cuivre. Il s’offre une cure de jouvence et le plaisir d’arpenter un terrain connu en empruntant de nouveaux chemins.

A écouter, Stephan Eicher dit son plaisir à travailler avec Traktorkestar:

Le chanteur suisse Stefan Eicher.
PAUL CHARBIT - CrowdSpark
Vertigo - Publié le 05 mars 2018
 

Le chanteur bernois mène par ailleurs une double vie artistique des plus fécondes. Parallèlement à cette tournée franco-romande, il remplit les salles alémaniques avec un autre projet, plus intimiste, en compagnie de l’écrivain Martin Sutter et d’un petit groupe au format folk-rock.

ThS

Publié le 07 mars 2018 - Modifié le 07 mars 2018