Modifié le 13 février 2018

La Suède, l'usine à tubes pop de la planète

Des pochettes de disques du groupe suédois Abba mises en valeur dans le musée qui leur est dédié à Stockholm.
Pourquoi les plus grands succès de la pop internationale sont-ils suédois? Tout un monde / 12 min. / le 12 février 2018
Des auteurs suédois inconnus du grand public sont à l’origine de centaines de tubes mondiaux, comme ceux de Britney Spears, Katy Perry ou encore Taylor Swift.

La musique pop est devenue une science millimétrée, étudiée pour qu'elle reste dans le cerveau et donne envie de chanter et de danser.

Et même si la majorité de ces tubes sont chantés en anglais, ce sont souvent des Suédois qui en sont à l'origine. Ils travaillent pour les pop stars les plus connues aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, ou encore en Corée du Sud.

Abba comme modèle

Pour Mårten Aglander, directeur du label suédois Roxy Recording, c'est grâce à Abba, groupe de pop fondé en 1972, que les Suédois connaissent ce succès international.

A partir d’Abba, les Suédois ont commencé à rêver de succès à l’étranger.

Marten Aglander, directeur du label Roxy Recording

Ingmarie Halling, conservatrice et directrice artistique au musée Abba à Stockholm, explique qu'Abba avait placé la barre très haut en matière d’excellence en studio avec toute une palette de sons électroniques. Les musiciens de leur génération ainsi que des suivantes ont été inspirés par cette réussite.

Denniz Pop et les studios Cheiron

En 1992, Denniz Pop fonde à Stockholm les studios Cheiron et produit la chanson "All that she Wants" du groupe "Ace of base". Un tube qui deviendra l’un des plus grands succès suédois à l’international. La légende raconte qu'au départ Denniz Pop n'a pas aimé la chanson. Mais comme la cassette de la démo était restée coincée dans l’autoradio de sa voiture, il l'a écouté de nombreuses fois et a finalement décidé de la produire.

Avec cette chanson et les autres qu'il a produites par la suite, Denniz Pop a montré qu’il était possible de créer de la musique en Suède pour des artistes internationaux. Dans ce nouveau modèle, la plupart des chansons sont produites par une équipe de quatre, cinq ou même six personnes. Le travail d'arrangeur, de producteur, de compositeur, de parolier et de chanteur est désormais le plus souvent séparé.

> A écouter: "All That she wants" de Ace of Base

Outre Denniz Pop, les studios Cheiron verront passer Max Martin, Jörgen Elofsson ou encore Andreas Carlsson. Des auteurs suédois inconnus du grand public mais qui ont posé les bases d’une industrie de la pop à la suédoise et composé des centaines de tubes.

Max Martin, créateur de tubes

Après la mort de Denniz Pop en 1998, les studios Cheiron ferment en 2000. Les locaux appartiennent désormais à Roxy Recordings.

Max Martin, le plus célèbre des compositeurs suédois, part vivre en Californie et continue à créer des tubes comme "Baby One More Time" et "Oops!... I Did It Again" de Britney Spears, "Everybody" des Backstreet Boys, "It's My Life" de Bon Jovi, "I Kissed a Girl" de Katy Perry ou "We Are Never Ever Getting Back Together" de Taylor Swift.

>> A voir: Décryptage de la composition de la chanson "Oops!... I Did It Again"

Britney Spears, une chanteuse "presque" classique
Vertigo - Publié le 25 janvier 2018

Entre 1999 et 2015, Max Martin a produit 21 titres devenus numéros Un dans le Billboard, classement américain des 100 chansons les plus populaires aux Etats-Unis.

Et rien qu'entre fin décembre 2017 et début janvier 2018, une quinzaine de tubes composés par des Suédois, dont Max Martin, étaient dans le top 100 des tubes américains ou européens.

Propos recueillis par Blandine Levite / réalisation web: Andréanne Quartier-la-Tente

Publié le 13 février 2018 - Modifié le 13 février 2018