Modifié le 16 juin 2017

Le Grand Théâtre de Genève pourrait se retrouver en cessation de paiement

Le Grand Théâtre de Genève, photographié en 2014 depuis la place Neuve.
Le Grand Théâtre de Genève pourrait se retrouver en cessation de paiement Le Journal du matin / 1 min. / le 16 juin 2017
La commission des finances du Grand Conseil genevois a refusé un montant de 3 millions que le canton s'était engagé à verser au Grand Théâtre. Si cet argent n'est pas alloué, l'institution se retrouvera en cessation de paiement.

A Genève, le bras de fer autour du subventionnement du Grand Théâtre, la plus grande institution culturelle de Suisse romande connaît un nouvel épisode.

Il y a dix jours, la commission des finances du Grand Conseil refusait d'entrer en matière sur un montant de 3 millions que le canton s'était engagé à verser. Aujourd'hui, le Grand Théâtre avertit que si cet argent n'est pas alloué, il se retrouvera en cessation de paiement.

En toute bonne foi, le Grand Théâtre avait considéré qu'il pouvait dépenser ces 3 millions dans son exercice 2017 puisque le montant figure au budget du canton. Et le Conseil d'Etat a signé une Convention pour le subventionnement, valable cette année et la suivante.

Coup de théâtre

Mais la semaine dernière, coup de théâtre: la majorité de la commission des finances bloque le mécanisme, au motif que la Ville traîne les pieds dans les discussions qui visent à transférer le Grand Théâtre, actuellement sous sa houlette, au canton.

Du côté de la scène lyrique, on se dit très inquiet. Les réserves ont permis de combler le déficit l'an dernier. Mais les caisses sont vides. Si le Grand Conseil ne vote pas les 3 millions en septembre, l'institution se retrouvera en cessation de paiement à la fin de l'année.

Sylvie Lambelet/mh/olhor

Publié le 16 juin 2017 - Modifié le 16 juin 2017