Banner FIFF.

Festival international de films de Fribourg

Publié le 23 mars 2018 - Modifié le 24 mars 2018

Toute l'actualité du 32e FIFF

 > Le Grand Prix du 32e Festival Festival International de Films de Fribourg (FIFF) a été accordé à "Black Level" du réalisateur ukrainien Valentyn Vasyanovych.

> Des figures courageuses ont été mises en lumière lors du Festival International de Films de Fribourg (FIFF). En ouverture, le réalisateur français Emmanuel Gras a présente "Makala", documentaire sur le parcours homérique d'un jeune charbonnier congolais.

> Le président de la Confédération Alain Berset a donné le coup d'envoi de cette 32e édition où 113 films de 52 pays sont à l'affiche et qui accueille notamment le réalisateur britannique Ken Loach pour une "masterclass" et une carte blanche.

RTSCulture, RTSinfo, ATS

  • "Black Level" remporte le Grand Prix du FIFF

    Le palmarès

    Le Grand Prix emporté par "Black Level" est doté de 30'000 francs par l’État et la Ville de Fribourg. Le Prix spécial du Jury (offert par la SSA et Suissimage) ainsi que le prix du Jury des jeunes COMUNDO est revenu à "After My Death", premier film du Sud-Coréen Kim Ui-seok, un thriller social produit dans le cadre de ses études.

    >> Lire: Parabole sans paroles, "Black Level" remporte le Grand Prix du FIFF

  • Nova-Friburgo

    L'émigration suisse au Brésil

    Le Festival international de films de Fribourg (FIFF) présente un documentaire qui met en lumière les descendants des Suisses qui ont fondé Nova Friburgo au Brésil.

    Ce documentaire, réalisé par le journaliste Jean-Jacques Fontaine, s'intitule "Quand les Suisses émigraient, Nova Friburgo 1818-2018".

    Le FIFF célèbre les 200 ans de Nova Friburgo, ville brésilienne fondée en majorité par des familles fribourgeoises.
    www.fiff.ch
    Le 12h30 - Publié le 20 mars 2018

  • Bon Baiser d'Alep

    Rencontre avec Issa Touma, photographe et réalisateur

    "Si la photo est bonne" avec cette image, celle d'une galerie d'art à Alep. La dernière à ne pas avoir fermé ses portes en Syrie. Son fondateur Issa Touma est photographe et réalisateur. A 56 ans, il a décidé de rester en Syrie malgré la guerre, pour faire entendre la voix de ceux qui vivent sous les bombes.

    Il est actuellement à Fribourg, où il présente son dernier court métrage "Bon Baiser d'Alep".

    Une galerie d'art d'Alep reste ouverte pour résister à la guerre.
    DR
    Si la photo est bonne - Publié le 23 mars 2018

  • Sarah joue un loup-garou

    Premier long métrage de Katarina Wyss

    Tourné à Fribourg, "Sarah joue un loup-garou" est le premier long métrage de la Suissesse Katharina Wyss. Il raconte le mal-être d'une adolescente tourmentée et hypersensible, férue de théâtre et d'opéra.

    Sélectionné à Venise, section Semaine de la critique, ce premier film tout en évocation mêle avec subtilité film d'horreur et hymne à la culture. Entretien avec la réalisatrice fribourgeoise Katharina Wyss et avec son éblouissante actrice Loane Balthasar.

    Extrait de "Sarah joue un loup-garou" avec Loana Balthasar:

    Cette Vaudoise de 19 ans a d'ailleurs reçu le Prix Max Ophüls de la révélation féminine fin janvier à Sarrebruck, en Allemagne. Elle est également nommée au Prix du cinéma suisse dans la catégorie meilleure interprète dans un rôle principal. La cérémonie se déroulera le 23 mars à Zurich.

    En direct du FIFF, à Fribourg:

    Image FIFF.
    copyright FIFF
    Nectar - Publié le 20 mars 2018
     

    Films de genre

    Jean-Philippe Bernard, curateur de la section cinéma de genre du FIFF, parle du thème mis en évidence cette année: le biopic. Il évoque sa programmation d'une dizaine de films, en revendiquant "l'élasticité" d'un genre qui peut en recouvrir d'autres. Il dit aussi toute son admiration pour "Lawrence d'Arabie", projeté à Fribourg, à la fois oeuvre d'art et grand film familal.

    Artiste multimédia

    Marionnettiste, illustratrice, réalisatrice de films d’animation et comédienne, Naomi Van Niekerk présente en première mondiale "My Mamma is bossies", un court métrage d'animation de trois minutes qui évoque la gravure sur bois. La jeune artiste sud-africaine explique comment elle travaille avec du sable et des pinceaux.

  • Interview de Ken Loach

    Entre cinéma et politique

    Ken Loach est venu à Fribourg avec le même enthousiasme que lorsqu'il se rend à Cannes pour présenter un film ou chercher une Palme d'or. Mais en toute simplicité. Avant sa venue au FIFF, le réalisateur britannique a en effet posé ses conditions: pas de voyage en première classe, pas de limousine, ni de restaurant gastronomique. Ceci témoigne d'une forme de cohérence pour Ken Loach, qui rejette tout traitement de faveur.

    >> A lire aussi: "Si vous regardez le monde sans voir d'injustices, vous avez un problème de vue"

    "Les festivals de cinéma ont une fonction très importante. Ils soutiennent le cinéma indépendant et ce sont de très précieuses alternatives aux multiplexes qui montrent surtout des productions américaines", a-t-il indiqué mardi à la RTS.

    >> Son interview complète dans Tout un monde:

    Ken Loach, photographié lors du 69eme Festival de Locarno, le 11 août 2016.
    ALEXANDRA WEY
    Tout un monde - Publié le 20 mars 2018

    >>Portrait d'un cinéaste militant:

    Ken Loach: Portrait d'un cinéaste militant
    19h30 - Publié le 20 mars 2018

  • Les 2 coups de coeur de Philippe Congiusti,

    Spécialiste cinéma de l'émission "Brazil" sur Couleur 3

    Philippe Congiusti présente deux films de la sélection du FIFF:

    - "The Cannibal Club" de Guto Parente

    - "5 Fingers for Marseilles" de Michael Matthews

    Chronique de Philippe Congiusti, journaliste de l'émission "Brazil" sur Couleur 3
    La puce à l'oreille - Publié le 15 mars 2018

  • Entretien avec Beki Probst

    Figure du cinéma suisse

    Beki Probst présente au sein du FIFF cinq films chers à son cœur qui expriment les déchirures de la Turquie, son pays dʹorigine. Elle guide aussi la section Diaspora du festival.

    Beki Probst, directrice du Marché du film de la Berlinale, ici sur la Piazza Grande à Locarno en 2009.
    Martial Trezzini - Keystone
    Vertigo - Publié le 19 mars 2018

  • Rencontre avec la réalisatrice Kaouther Ben Hania

    Elle présente "La belle et la meute" au FIFF

    Kaouther Ben Hania, réalisatrice tunisienne, s'est fait remarquer dès ses premiers courts-métrages réalisés dans le cadre de ses études. Ses films ont été primés dans plusieurs festivals.

    Cette année au FIFF, elle présente son dernier long-métrage: "La belle et la meute", sélectionné au Festival de Cannes (2017) dans la catégorie "Un certain regard" et soutenu par le prix vision sud-est. Elle est aussi membre du Jury international Longs métrages de l'édition 2018 du FIFF.

    La réalisatrice Kaouther Ben Hania.
    Alberto PIZZOLI - AFP
    Vertigo - Publié le 19 mars 2018

  • Un festival à la fois fribourgeois et international

    Des films du tiers-monde aux films de genre

    Né en 1980 sous le nom de Festival de films du tiers-monde, le FIFF a beaucoup évolué. Depuis les années 2000, il est devenu un festival de référence du cinéma du monde et s'emploie à être plus pédagogique à travers une sélection de films de genre: un western, oui, mais coréen!

    >>> A regarder, les témoignages des spectateurs fidèles depuis les débuts du FIFF:

    32ème édition fribourgeoise du FIFF. Place au cinéma du monde
    19h30 - Publié le 17 mars 2018
     

    Reste que l'offre des festivals en Suisse est riche et que Fribourg doit continuer à se battre pour faire face aux défis de la concurrence et se démarquer.

  • Le directeur du FIFF en interview

    Thierry Jobin décortique la programmation

    Le directeur artistique Thierry Jobin décortique quelques-unes des sections du FIFF 2018. Il évoque, notamment, son coup de coeur pour le film d'Emmanuel Gras, "Makala", documentaire sur le parcours homérique d'un jeune charbonnier congolais.

    >>> A écouter, l'entretien avec Thierry Jobin:

    Thierry Jobin, directeur artistique du FIFF, pose pour le photographe avec l'affiche de la 31ème édition du festival.
    Keystone
    Brazil - Publié le 11 mars 2018
     

    Il parle aussi avec gourmandise des séances de minuit, avec mention spéciale pour "Les Affamés", un film de zombies québecquois et pour la surprise de cette édition, un long métrage interdit au moins de 18 ans, qui a beaucoup choqué le festival de Sundance. Thierry Jobin n'en dira pas plus sinon que ce film prend sa place dans le sillage de l'affaire Weinstein et qu'il évoque un autre film scandaleux: "Irréversible", de Gaspar Noé.

  • Ken Loach en invité de marque

    Le réalisateur britannique à Fribourg

    La présence du célèbre cinéaste britannique Ken Loach au 32e Festival international de films de Fribourg (FIFF) est confirmée. Lors de cette 32e édition qui aura lieu du 16 au 24 mars, 113 films de 52 pays seront à l'affiche.

    Le réalisateur britannique Ken Loach, ici au Festival de Cannes le 23 mai 2017.
    Le réalisateur britannique Ken Loach, ici au Festival de Cannes le 23 mai 2017. [Alberto PIZZOLI - AFP]

    Ken Loach présent au 32e Festival international de films de Fribourg

  • Le courage traverse les films

    La thématique principale du festival

    Du 16 au 24 mars prochain, des figures courageuses seront mises en lumière lors de la 32e édition du Festival International de Films de Fribourg (FIFF), ont dévoilé les organisateurs lundi.

    Le courage mis en lumière par le Festival de Films de Fribourg

  • Le dossier du FIFF 2017

    Retour sur la 31e édition du festival

    Trois films d'Asie du Sud se partagent la majorité des prix du FIFF 2017.

    Trois films d'Asie du Sud se partagent la majorité des prix du FIFF