Modifié le 13 septembre 2017

"Le Redoutable", Godard au point rupture

Jean-Luc Godard (Louis Garrel) et Anne Wiazemski (Stacy Martin) dans "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius.
Jean-Luc Godard (Louis Garrel) et Anne Wiazemski (Stacy Martin) dans "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius. [Praesens Film]
Dans "Le Redoutable", Michel Hazanavicius, le cinéaste de "OSS 117" et de "The Artist", s’inspire d’un roman d’Anne Wiazemsky, ex-épouse et actrice de Jean-Luc Godard, pour raconter l’histoire de ce couple entre 1967 et 1970.

Le comédien Louis Garrel incarne Jean-Luc Godard dans ce film qui n’a rien d’un biopic. Et ce n’est ni un hommage, ni une charge critique contre le cinéaste, mais plutôt une vision tout à fait personnelle d’une figure majeure du cinéma moderne.

Un personnage à la fois odieux, attachant, drôle, solitaire, agaçant, génial. Le film pastiche à merveille, et avec beaucoup d’humour, le style très pop, coloré, moderne du cinéma de Godard de cette époque. Et là où "Le Redoutable" fait mouche, c’est dans sa manière de mettre en parallèle trois crises. La crise d’un couple, la crise d’une société, qui traverse mai 68 et ses utopies et la crise d’un cinéaste, d’un auteur.Une icône adulée qui va chercher à se libérer de l’image que les autres projettent sur lui, de tuer Godard, en somme.

>> La bande-annonce de "Le Redoutable"

 

Le film ne plaira sans doute pas aux gardiens du temple godardien. Les autres pourront se passionner pour ce film de rupture, intime, artistique ou politique.

Rafael Wolf/mh

Publié le 13 septembre 2017 - Modifié le 13 septembre 2017