Modifié le 16 juin 2017

Plus de 150 projections et le Japon à l'honneur au NIFFF de Neuchâtel

"Blade of the Immortal", un autre film du réalisateur nippon Miike Takashi présent au NIFFF qui a été présenté aussi au Festival de Cannes.
"Blade of the Immortal", un autre film du réalisateur nippon Miike Takashi présent au NIFFF qui a été présenté aussi au Festival de Cannes. [Miike Takashi - NIFFF]
Le 17e Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) proposera plus de 150 projections, du 30 juin au 8 juillet. Le Japon sera à l'honneur, avec l'adaptation cinématographique d'un manga culte en première mondiale.

Le réalisateur nippon Miike Takashi viendra présenter "JoJo's Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable". Les attentes sont grandes de la part des fans de l'oeuvre éponyme de Araki Hirohiko, un "best-seller" vendu à plus de 100 millions d'exemplaires.

Toujours sous le thème du Japon, le festival rendra hommage à Suzuki Seijun, disparu en février dernier, à travers une rétrospective de dix chefs-d'oeuvre sulfureux.

 

Seize films en compétition

La compétition internationale de longs métrages réunit 16 films, dont celui de Miike Takashi. Il y aura aussi des oeuvres d'Espagne, du Royaume-Uni, de Belgique, de France, d'Amérique du Nord, de Taïwan, de Chine et de Corée du Sud.

Le NIFFF présentera au total 94 longs métrages et 59 courts. Ces films viennent de 43 pays différents. Dix oeuvres seront projetées en première mondiale et 54 en première suisse. S'y ajoutent 75 conférences et rencontres publiques avec des artistes.

ats/olhor

Publié le 16 juin 2017 - Modifié le 16 juin 2017

Espace de projection en plein air

A noter que cette année, en plus des quatre salles, le NIFFF propose un nouvel espace de projection en plein air sur les berges du centre-ville. L'écran géant fera face à 600 places. La capacité totale du festival en simultané atteint près de 2150 places.

La programmation 2017 pérennise le label NIFFF Extended et ses événements pluridisciplinaires. La "jam" de développeurs de jeux vidéo, le symposium de création numérique ou encore le forum littéraire font partie de ces multiples événements.

Le NIFFF est doté d'un budget d'un peu plus de 2 millions de francs. Il a enregistré 35'500 entrées l'an passé.