Modifié le 26 mars 2017

"Ma vie de Courgette" meilleur film de fiction aux Prix du cinéma suisse

Le réalisateur de "Ma vie de Courgette", Claude Barras, entouré des producteurs, lors de la remise du Prix du meilleur film de fiction à la Nuit du cinéma suisse.
Le réalisateur de "Ma vie de Courgette", Claude Barras, entouré des producteurs, lors de la remise du Prix du meilleur film de fiction à la Nuit du cinéma suisse. [Martial Trezzini - Keystone]
Après ses deux César, "Ma vie de Courgette" a remporté le Prix du meilleur film de fiction lors de la Nuit du cinéma suisse vendredi. L'acteur Bruno Ganz est primé dans la catégorie meilleure interprétation masculine pour son rôle dans "Un juif pour l’exemple".

"Ma vie de Courgette", le film d’animation de Claude Barras, a été sacré meilleur film de fiction lors du Prix du cinéma suisse vendredi à Genève.

Lors de la cérémonie, qui s’est tenue au Bâtiment des Forces motrices à Genève, "Ma vie de Courgette", une coproduction de la RTS, a aussi valu à Sophie Hunger le Prix de la meilleure musique de film, et à Marie-Eve Hildbrand le Prix spécial de l’Académie, pour la direction d’acteurs et le montage des voix. Ces trois prix s’ajoutent à une longue liste de récompenses, dont deux César.

>> A voir la cérémonie du Prix du cinéma suisse: 

La Nuit du Cinéma Suisse
Culture - Publié le 24 mars 2017

Autre lauréat marquant de la soirée, Bruno Ganz. Déjà auréolé du Prix d’honneur, l’acteur s’est vu remettre le Prix de la meilleure interprétation masculine pour le rôle d’Arthur Bloch dans le dernier film de Jacob Berger, "Un juif pour l’exemple", autre coproduction de la RTS.

Trois prix pour "Die Göttliche Ordnung"

Le prix de la meilleure actrice est lui revenu à Marie Leuenberger, pour le rôle de Nora dans "Die Göttliche Ordnung" ("L’Ordre divin"). Nommé dans 7 catégories, le film a aussi valu le prix de la meilleure interprétation dans un second rôle à Rachel Braunschweig et celui du meilleur scénario à Petra Volpe.

Le prix du meilleur documentaire a été attribué à "Cahier africain", de Heidi Specogna. A noter que l’Académie du cinéma suisse a primé deux courts métrages ex aequo: "La femme et le TGV" de Timo von Gunten avec Jane Birkin et "Bon voyage", de Marc Raymond Wilkins.

>> Lire aussi: Pour tout savoir sur la cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse

Nathalie Hof

Publié le 24 mars 2017 - Modifié le 26 mars 2017

Tout le palmarès

Meilleur film de fiction: MA VIE DE COURGETTE de Claude Barras
Meilleur documentaire: CAHIER AFRICAIN de Heidi Specogna
Meilleurs courts métrages: LA FEMME ET LE TGV de Timo von Gunten et BON VOYAGE de Marc Raymond Wilkins, ex aequo
Meilleur film d’animation AU REVOIR BALTHAZAR de Rafael Sommerhalder
Meilleur scénario: PETRA VOLPE, pour DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
Meilleure interprétation féminine: MARIE LEUENBERGER dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
Meilleure interprétation masculine: BRUNO GANZ dans UN JUIF POUR L’EXEMPLE
Meilleure interprétation dans un second rôle: RACHEL BRAUNSCHWEIG dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
Meilleure musique de film: SOPHIE HUNGER pour MA VIE DE COURGETTE
Meilleure photographie: GUY FÄSSLER pour ALOYS
Meilleur montage: KAYA INAN pour CAHIER AFRICAIN
Meilleur film de diplôme: DIGITAL IMMIGRANTS de Norbert Kottmann et Dennis Stauffer
Prix d’honneur: BRUNO GANZ
Prix spécial de l’Académie: MARIE-EVE HILDBRAND pour la direction d’acteurs et le montage des voix de MA VIE DE COURGETTE