Publié le 12 janvier 2018

Carte blanche pour la HEAD au Centre de la photographie à Genève

Le bon plan de la semaine - L'expo « Littéralement dans tous les sens »
Le bon plan de la semaine - L'expo "Littéralement dans tous les sens" Culture / 1 min. / le 11 janvier 2018
Pour l'exposition "Littéralement et dans tous les sens", le professeur Bruno Serralongue a réuni cinq artistes et anciens étudiants de la Haute Ecole d'art et de design à Genève pour présenter des oeuvres qui expérimentent le style documentaire.

Être trop littéral, c’est le reproche souvent formulé envers la photographie: tout mettre au même plan sans distinction, avec la même netteté, sans choisir ce qui mérite notre attention.

Un reproche rejeté par Bruno Serralongue, le curateur de l’exposition présentée au Centre de la photographie à Genève. "Littéralement et dans tous les sens" est la première exposition d’une série pour laquelle le Centre de la photographie à Genève laisse carte blanche à un professeur de l’une des écoles d’art romandes.

Bruno Serralongue est professeur à la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) depuis 2004. Pour ce projet il a choisi d’exposer les travaux de cinq artistes et anciens élèves.

Élisa Larvego, Chemin des Dunes, caravane survie, Calais, 2018.
Élisa Larvego, Chemin des Dunes, caravane survie, Calais, 2018. [Elisa Larvego - Centre de la Photographie]

Les points de vue présentés sont très divers: dans les clichés d’Elisa Larvego, le camp de réfugiés de Calais apparaît comme un endroit bizarrement paisible.

Chez Mélanie Veuillet par contre, pas d’humains mais des photos en gros plans d’objets. Des objets fabriqués illégalement par des détenus et que la photographe nous présente comme des pièces de musées dans un catalogue.

Anne Flament/mcc

"Littéralement et dans tous les sens", jusqu’au 11 février 2018, Centre de la photographie à Genève.

Publié le 12 janvier 2018