Modifié le 11 janvier 2018

Un archéologue suisse découvre une tombe princière scythe

Un archéologue suisse découvre une tombe princière scythe en Sibérie.
Un archéologue suisse découvre le plus ancien tombeau scythe jamais mis au jour Le 12h30 / 1 min. / le 11 janvier 2018
Un archéologue de l'Université de Berne a découvert un tumulus scythe préservé au coeur d’un marais de la république russe de Touva. Tout indique qu’il s’agit du plus grand tombeau princier scythe et aussi du plus ancien.

Ce n’est pas à l’aide d’une pelle que Gino Caspari a fait la plus importante découverte de sa carrière, mais sur son ordinateur. Cet archéologue soutenu par le Fonds national suisse (FNS) a repéré une structure en forme de cercle sur des images satellite de la vallée de l’Ujuk, en Sibérie.

Une première fouille effectuée cet été par le scientifique en collaboration avec l’Académie des sciences de Russie et le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg a confirmé sa supposition: il s’agit bien d’un kourgane, une tombe princière scythe.

"Vallée des rois sibérienne"

L’archéologue et son équipe ont pu démontrer que ce kourgane, nommé Tunnug 1 (ainsi que Aržan 0), ressemble de par sa structure à Aržan 1, un autre kourgane situé à dix kilomètres au nord-est et découvert dans les années 1970.

Aržan 1 était jusqu’à présent considéré comme la plus ancienne tombe princière scythe de la région, surnommée la "Vallée des rois sibérienne" en raison du grand nombre de kourganes qui s’y trouvent.

ats/olhor

Publié le 11 janvier 2018 - Modifié le 11 janvier 2018