Modifié le 12 février 2018

L'artothèque inaugurée à Sion permet d'emprunter une oeuvre d'art

L'artothèque de la Médiathèque Valais à Sion.
Inaugurée en Valais, l’artothèque permet de louer une œuvre d’art pour l’exposer chez soi La Matinale / 2 min. / le 11 janvier 2018
La médiathèque Valais a inauguré mercredi aux Arsenaux à Sion la première artothèque en bibliothèque de Suisse romande, qui permet de choisir une oeuvre et de l'emmener chez soi pour une durée de trois mois.

Cette artothèque compte près de 400 oeuvres récentes - moins de 20 ans - comprenant des gravures, des lithographies, des sérigraphies, des photos ou encore des pièces uniques tels que des dessins, des aquarelles, ou des collages.

L'idée est de favoriser la présence de l'art contemperain dans les lieux de vie de chacun et de le mettre à la portée d'un public qui ne s'y intéresserait pas forcément. "On considère qu'il y a encore un grand potentiel de personnes intéressées à l'art, c'est un premier pas", se réjouit Damian Elsig, le directeur de la Médiathèque Valais, dans La Matinale de la RTS.

L'autre objectif poursuivi est de développer en amont un large programme de médiation artistique destiné à mettre en contact publics, collectivités et artistes. "Une première rencontre permettra à une historienne d'art et une restauratrice d'expliquer comment conserver une oeuvre d'art chez soi", annonce Véronique Maret, la directrice de l'artothèque.

Cette artothèque a pour ambition de faire connaître des artistes d'ici et des artistes d'autres horizons

Jacques Cordonier, chef du service valaisan de la Culture

Quelque 90 artistes, majoritairement valaisans, ont mis à disposition leurs oeuvres dans ce fonds dédié. "Cette artothèque de prêt a pour ambition de faire connaître des artistes d'ici, pas seulement, il y a des artistes d'autres horizons qui sont méconnus et que l'on veut faire connaitre", relève Jacques Cordonier, chef du service cantonal de la Culture. "Ce n'est pas étonnant que ça naisse dans un lieu qui est à la rencontre de l'encouragement de la culture et de l'accès à la culture."

Cette collection sera enrichie chaque année sous la supervision d'une commission, qui choisira les oeuvres retenues selon des critères précis.

Publié le 11 janvier 2018 - Modifié le 12 février 2018