Modifié jeudi à 12:50

Le Carnaval de Bâle inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco

La foule du carnaval de Bâle, le 7 décembre 2017.
Le carnaval de Bâle inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco Le 12h30 / 1 min. / jeudi à 12:43
Le Carnaval de Bâle a obtenu jeudi son inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, a annoncé l'Office fédéral de la culture (OFC). Il rejoint ainsi la Fête des vignerons de Vevey (VD) inscrite en 2016.

La candidature, soumise en mars 2016, a été considérée comme exemplaire par l'Unesco, notamment par la valorisation de l'usage de la langue - ici le dialecte bâlois - comme vecteur de transmission du patrimoine culturel immatériel. En outre, la distinction renforce la visibilité de ce patrimoine en milieu urbain.

Les mesures de sauvegarde proposées par les responsables du carnaval ont trouvé un écho favorable auprès de l'Unesco. Elles visent particulièrement à susciter la participation des générations suivantes en encourageant la formation musicale des jeunes pour les fifres et tambours ou en développant du matériel pédagogique pour les écoliers bâlois.

Riche tradition vivante

Le Carnaval de Bâle est une tradition vivante particulièrement riche. Il associe musique (tambours, fifres et Guggen) expression orale satirique (Schnitzelbänke) et artisanat (cortège de lanternes, masques et costumes). On s'y moque des absurdités et des faux pas de la scène politique et de la société locale, nationale et internationale.

ats/olhor

Publié jeudi à 11:43 - Modifié jeudi à 12:50

Evénement social, politique et économique

Le carnaval est présent dans de nombreux domaines de la vie sociale, économique et politique bâloise et imprègne l’esprit de la ville.

Il représente un évènement culturel marquant pour la population bâloise avec près de 20'000 participants et plus de 200'000 visiteurs chaque année. Bien connu au-delà des frontières régionales et nationales, il est aussi l'un des rares carnavals de tradition protestante au monde.

Huit traditions sur la liste

Le Conseil fédéral a approuvé en octobre 2014 une liste indicative des huit traditions suisses candidates. Y figurent les savoir-faire de la mécanique horlogère, le design graphique et typographique suisse, la saison d’alpage, le yodel, les Processions de la Semaine sainte à Mendrisio (TI), la gestion du risque d'avalanches, ainsi que le carnaval de Bâle et la Fête des Vignerons à Vevey (VD).

Avec la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, l'Unesco cherche à protéger un patrimoine qui ne s'inscrit pas essentiellement dans la pierre et dans l'espace mais dans le temps, les pratiques communautaires et les interactions sociales.