Prix du cinéma suisse.

La nuit du cinéma suisse

Publié le 24 mars 2017 - Modifié le 29 mars 2017

"Ma vie de Courgette" meilleur film de fiction aux Prix du cinéma suisse

"Ma vie de Courgette" a remporté le Prix du meilleur film de fiction à la Nuit du cinéma suisse vendredi à Genève. Le film de Claude Barras a obtenu trois Quartz, tout comme "Die Göttliche Ordnung", autre favori de la compétition.

  • Retour sur le Prix du cinéma suisse

    Les commentaires

    "Ma vie de courgette" a obtenu trois récompenses, dont celle du meilleur film. Autre moment fort, les deux prix attribués à l'acteur Bruno Ganz.

    >> A voir le reportage du 12h45:

    Prix du cinéma suisse: "Ma vie de Courgette" et Bruno Ganz primés
    12h45 - Publié le 25 mars 2017
     

  • Les lauréats

    «Ma vie de Courgette» rafle trois Quartz, dont celui du meilleur film de fiction

    Après ses deux César, "Ma vie de Courgette", le film d’animation de Claude Barras, a été sacré meilleur film de fiction lors du Prix du cinéma suisse vendredi à Genève.

    Lors de la cérémonie, qui s’est tenue au Bâtiment des Forces motrices à Genève, "Ma vie de Courgette", une coproduction de la RTS, a aussi valu à Sophie Hunger le Prix de la meilleure musique de film, et à Marie-Eve Hildbrand le Prix spécial de l’Académie, pour la direction d’acteurs et le montage des voix. Ces trois prix s’ajoutent à une longue liste de récompenses, dont deux César.

    >> Voir la cérémonie de remise des prix du cinéma suisse:

    La Nuit du Cinéma Suisse
    Culture - Publié le 24 mars 2017
     

    Autre lauréat marquant de la soirée, Bruno Ganz. Déjà auréolé du Prix d’honneur, l’acteur s’est vu remettre le Prix de la meilleure interprétation masculine pour le rôle d’Arthur Bloch dans le dernier film de Jacob Berger, "Un juif pour l’exemple", autre coproduction de la RTS.

    >> Découvrir le palmarès en détail: "Ma vie de Courgette" sacré meilleur film de fiction aux Prix du cinéma suisse

  • Les coproductions RTS en lice

    De "Ma vie de Courgette" à "Un juif pour l'exemple"

    Les coproductions RTS en lice lors des Prix du cinéma suisse 2017 

    Sept coproductions de la RTS concourent dans 11 catégories. Tout d'abord "Ma vie de Courgette"  de Claude Barras (dans les catégories meilleur film de fiction, meilleure musique et meilleur montage), mais aussi "Un Juif pour l’exemple" de Jacob Berger (fiction, scénario et interprétation masculine), "La femme et le TGV" de Timo von Gunten ainsi que "Opération commando" de Jan Czarlewski (court métrage), "Moka" de Frédéric Mermoud (scénario), "Miséricorde" de Fulvio Bernasconi (photographie) sans oublier "Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté" de Nicolas Wadimoff (documentaire).

  • Les nominations

    Retour sur la soirée des nominations lors des Journées de Soleure

    Une partie de l'affiche du film "L'ordre divin" de Petra Volpe. 

    Avec sept nominations, "Die Göttliche Ordnung" ("L'ordre divin") est le grand favori du Prix du cinéma suisse. Parmi les autres favoris, les films romands "Ma vie de Courgette" - qui a remporté deux César - et "Un juif pour l'exemple" sont nommés chacun à trois reprises. Tous deux sont sélectionnés dans la catégorie meilleur film de fiction.

    >> A lire: Avec sept nominations, "L'ordre divin" est le grand favori des Quartz 2017

  • Le Prix d'honneur

    Une récompense pour saluer la carrière de Bruno Ganz

    Bruno Ganz 

    L'Office fédéral de la culture décerne le Prix d'honneur à Bruno Ganz pour l'ensemble de son œuvre cinématographique. Le Zurichois est un des plus importants acteurs de langue allemande. Maintes fois primé, il a joué dans d'innombrables productions internationales, à l'écran comme au théâtre, écrit l'OFC.

    >> A voir, l'hommage de Brandon Beytrison, étudiant en montage à l’ECAL, à la carrière de Bruno Ganz:

    Bruno Ganz - Prix du Cinéma suisse
    Culture - Publié le 21 mars 2017
     

    >> A lire: L'acteur Bruno Ganz récompensé par le Prix d'honneur du cinéma suisse

  • Suivre la soirée avec la RTS

    Sur RTS Deux et sur RTS Culture

    La cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse sera diffusée sur RTS Culture. En parallèle, RTS Deux se met au diapason avec une soirée spéciale marquée par la diffusion de "La Vanité", qui a valu à Patrick Lapp le prix de la meilleure interprétation masculine l'an dernier.

    >> A voir "La Vanité":

    La vanité 

    Suivra une émission spéciale avec les lauréats 2017, la diffusion d'un documentaire "Above and below" de Nicolas Steiner et de deux courts métrages coproduits par la RTS, "La femme et le TGV" avec Jane Birkin et "Opération commando" de Jan Czarlewski.

  • Carte blanche à l'ECAL et à la HEAD

    Des courts-métrages pour les réseaux sociaux

    À l'occasion du Prix du cinéma suisse, la RTS collabore avec les étudiants en cinéma de l'ECAL (Lausanne) et HEAD (Genève), qui reçoivent une carte blanche pour réaliser de courts films destinés principalement aux réseaux sociaux.

    À Lausanne, dix étudiants encadrés par le cinéaste Thibault de Châteauvieux ont choisi de s'intéresser à la filmographie de Bruno Ganz, qui reçoit vendredi le Prix d'honneur. Le résultat est à découvrir sur la chaîne YouTube de la RTS.

    À Genève, les étudiants du cinéaste Daniel Schweizer filmeront la cérémonie et ses coulisses avec des smartphones. Les films seront à voir quelques minutes après leur réalisation sur la page Facebook de la HEAD.

    >> A voir, le regard sur Bruno Ganz de Rodrigo Munoz, étudiant en 1e année à l'ECAL:

    Le regard sur Bruno Ganz de Rodrigo Munoz, étudiant en 1ère année à l'ECAL.
    Culture - Publié le 24 mars 2017
     

    >> A voir, l'hommage de Linn Henz à Bruno Ganz avec "Ich lüge und sage, ich sei Däne":

    L'hommage de Linn Henz à Bruno Ganz avec "Ich lüge und sage, ich sei Däne"
    Culture - Publié le 24 mars 2017
     

  • Le Prix du cinéma suisse de 1998 à aujourd'hui

    Quelle région linguistique a gagné le plus de prix? Quel genre a été le plus primé?

    Réponse dans notre infographie animée.

     

  • Toute la compétition

    Les candidats des douze catégories du Prix du cinéma suisse

    Meilleur film de fiction

    ALOYS (Tobias Nölle / Hugofilm Productions)
    DIE GÖTTLICHE ORDNUNG (Petra Volpe / Zodiac Pictures)
    MA VIE DE COURGETTE (Claude Barras / Rita Productions)
    MARIJA (Michael Koch / Hugofilm Productions)
    UN JUIF POUR L'EXEMPLE (Jacob Berger / Vega Film)

     

    Meilleur documentaire

    CAHIER AFRICAIN (Heidi Specogna / PS Film)
    DAS LEBEN DREHEN - WIE MEIN VATER VERSUCHTE, DAS GLÜCK FESTZUHALTEN (Eva Vitija / SwissDok)
    EUROPE, SHE LOVES (Jan Gassmann / 2:1 Film)
    JEAN ZIEGLER, L'OPTIMISME DE LA VOLONTÉ (Nicolas Wadimoff / Dreampixies)
    RAVING IRAN (Susanne Regina Meures / Christian Frei Filmproduktion)

     

    Meilleur court métrage

    BON VOYAGE (Marc Raymond Wilkins / Dschoint Ventschr)
    LA FEMME ET LE TGV (Timo von Gunten / arbel)
    LE DON (Sophie Perrier / Bord Cadre films)
    NIRIN (Josua Hotz / Louise Productions)
    OPÉRATION COMMANDO (Jan Czarlewski / Box Productions)

     

    Meilleur film d’animation

    ANALYSIS PARALYSIS (Anete Melece / Virage Film)
    AU REVOIR BALTHAZAR (Rafael Sommerhalder / Freihändler Filmproduktion)
    BEI WIND UND WETTER (Remo Scherrer / Zeitraum Film)

     

    Meilleur scénario

    DIE GÖTTLICHE ORDNUNG (Petra Volpe)
    MOKA (Frédéric Mermoud)
    UN JUIF POUR L'EXEMPLE (Jacob Berger / Aude Py)

     

    Meilleure interprétation féminine

    Marie Leuenberger (Nora) dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
    Esmée Liliane Amuat (Lou) dans SKIZZEN VON LOU
    Tilde von Overbeck (Vera) dans ALOYS

     

    Meilleure interprétation masculine

    Bruno Ganz (Arthur Bloch) dans UN JUIF POUR L'EXEMPLE
    Urs Jucker (Jonas) dans DER FROSCH
    Max Simonischek (Hans) dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG

     

    Meilleure interprétation dans un second rôle

    Therese Affolter (Frau Dr. Wipf) dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
    Rachel Braunschweig (Theresa) dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG
    Sibylle Brunner (Vroni) dans DIE GÖTTLICHE ORDNUNG

     

    Meilleure musique de film

    ALOYS (Beat Jegen / Tom Huber)
    CAHIER AFRICAIN (Peter Scherer)
    MA VIE DE COURGETTE (Sophie Hunger)

     

    Meilleure photographie

    ALOYS (Simon Guy Fässler)
    EUROPE, SHE LOVES (Ramòn Giger)
    MISÉRICORDE (Filip Zumbrunn)

     

    Meilleur montage

    ALOYS (Tobias Nölle)
    CAHIER AFRICAIN (Kaya Inan)
    MA VIE DE COURGETTE (Marie-Eve Hildbrand / Marina Rosset / Valentin Rotelli)

     

    Meilleur film de diplôme

    DIGITAL IMMIGRANTS (Norbert Kottmann, Dennis Stauffer)
    HYPERTRAIN (Etienne Kompis, Fela Bellotto)
    IVAN'S NEED (Manuela Leuenberger, Veronica L. Montaño, Lukas Suter)

  • Le site du Prix du cinéma suisse

    Nominations, Prix d'honneur, archives...

    La cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse 2017 a lieu le 24 mars à Genève, dans le Bâtiment des Forces Motrices.

    Le Bâtiment des Forces Motrices de Genève 

  • Retour sur l'édition 2016

    Les gagnants, les moments forts

    Les lauréats des Prix du cinéma suisse 2016

    L'an dernier, Patrick Lapp remportait le prix du meilleur acteur pour son rôle dans le film de Lionel Baier "La Vanité". "Köpek" pour sa part gagnait le prix du meilleur film de fiction. A lire: Patrick Lapp primé pour son rôle dans "La Vanité" aux Prix du cinéma suisse