Modifié le 26 septembre 2014

Le dessinateur d'Astérix et sa fille mettent fin à leur querelle juridique

Albert Uderzo en compagnie de sa fille Sylvie (à droite) et de la fille de l'auteur René Goscinny.
Albert Uderzo en compagnie de sa fille Sylvie (à droite), ici en compagnie de la fille de l'auteur René Goscinny. [Thierry Monasse - ]
Albert Uderzo, dessinateur de la bande dessinée Astérix, et sa fille Sylvie ont annoncé vendredi avoir mis fin aux contentieux, notamment financiers, qui les opposaient depuis plusieurs années.

Albert Uderzo et sa fille ont annoncé vendredi s'être réconciliés et mettre fin aux différentes batailles judiciaires qui les opposent. Le dessinateur d'Astérix était en guerre ouverte avec Sylvie depuis des années.

"Les époux Uderzo et leur fille sont à nouveau réunis et résolus à faire table rase réciproquement des griefs soulevés de part et d'autre", déclarent-ils dans un communiqué commun.

Conflit familial et financier

Le conflit familial était aussi financier: le petit Gaulois est assis sur un tas d'or. Astérix est la BD française la plus vendue (plus de 352 millions d'albums) et la plus traduite (111 langues et dialectes) au monde.

Père et fille se désistent "de toute plainte, instance ou action en cours relatives aux contentieux qui les opposaient", est-il ajouté.

Cette déclaration intervient alors que la cour d'appel de Versailles a estimé vendredi, dans un arrêt rendu à huis clos, que le dessinateur n'est pas victime d'abus de faiblesse, contrairement à ce que soutenait jusque-là sa fille.

ats/kkub

Publié le 26 septembre 2014 - Modifié le 26 septembre 2014