Mise à jour le 20 février 2014

Le poète vaudois Philippe Jaccottet entre de son vivant dans La Pléiade

Philippe Jaccottet (ici, en 2008).
La Pléiade accueille un poète vaudois et vivant! Forum / 9 min. / Le 14 février 2014
Le poète vaudois Philippe Jaccottet entre jeudi, de son vivant, dans la prestigieuse collection littéraire de La Pléiade. C'est le quinzième auteur à se voir ainsi récompenser pour sa plume.

Comme André Gide avant lui (en 1939), le poète vaudois Philippe Jaccottet, 88 ans, entre de son vivant dans la prestigieuse collection littéraire de La Pléiade. C'est le quinzième auteur à se voir ainsi récompenser pour sa plume.

Philippe Jaccottet, né à Moudon en 1925 mais installé à Grignan dans la Drôme provençale depuis 1953, a élaboré lui-même, avec l'étroite collaboration de la poétesse et éditrice José-Flore Tappy, ce 594e volume de la Bibliothèque de La Pléiade.

28 recueils de prose ou poésie

L'ouvrage, fort de 1650 pages et fruit cinq ans de travail et discussions, rassemble 28 recueils de prose ou poésie. Il couvre un demi-siècle d'écriture, d'un premier texte paru en 1953 chez Gallimard ("L'Effraie") à une courte prose de 2009 ("Couleur de terre").

Poète du paysage, mais aussi des traces que le passage de l'homme y a laissées, Philippe Jaccottet a construit une oeuvre poétique multiple, exigeante, oscillant entre le doute et l'émerveillement.

olhor

Récompensé par le Grand Prix suisse de littérature

Le poète vaudois s'est en outre vu décerner le Grand Prix suisse de littérature 2014 pour l'ensemble de son oeuvre, aux côtés de Paul Nizon.

Une cérémonie était organisée jeudi soir à Berne, en présence du conseiller fédéral Alain Berset.