Mise à jour le 12 janvier 2013

Capitale européenne de la culture, Marseille veut sortir des faits divers

Le Mucem, futur Musée national des civilisations pour l'Europe et la Méditerranée, ouvrira ses portes au printemps 2013.
Le Mucem, futur Musée national des civilisations pour l'Europe et la Méditerranée, ouvrira ses portes au printemps 2013. [Lisa Ricciotti - Marseille-Provence 2013]
Le coup d'envoi de l'année européenne de la culture a été donné samedi à Marseille. La deuxième ville de France entend profiter de l'événement pour redorer son image ternie par des faits divers à répétition.

Marseille est devenue samedi la capitale européenne de la culture, premier jour d'une année 2013 riche en centaines d'événements grâce auxquels la métropole du sud de la France de plus de 800'000 habitants espère tirer une image nouvelle et sortir de la rubrique faits divers.

Art contemporain dans l'espace public, cirque, spectacles pyrotechniques, exposition Rodin, rétrospective majeure sur la modernité en peinture... il devrait y en avoir pour tous les goûts à Marseille et dans toute la Provence avec la thématique méditerranéenne pour fil conducteur.

660 millions d'euros investis

Une parade des lumières aura lieu à travers la ville samedi soir. Ici, lors de la répétition.
Une parade des lumières aura lieu à travers la ville samedi soir. Ici, lors de la répétition. [Christine Poujoulat - AFP]
Samedi, les habitants étaient invités à ouvrir eux-mêmes les festivités par une parade de lumières dans les quartiers Nord, puis une "grande clameur" dans le centre censée générer un mémorable "black-out" avant un grand feu d'artifice. Les organisateurs attendaient plus de 300'000 personnes.

Les Marseillais commencent à découvrir un Vieux-Port embelli, des musées rénovés, d'autres sortant de terre. Pour eux, Marseille Provence 2013 est d'ores et déjà un inespéré catalyseur de projets, avec 660 millions d'euros (802 millions de francs) investis sur une vingtaine de chantiers culturels.

"Marseille a besoin de romanesque"

Un grand coup de neuf a été donné au Vieux-Port qui sera désormais semi-piéton.
Un grand coup de neuf a été donné au Vieux-Port qui sera désormais semi-piéton. [Ville de Marseille]
"Marseille a besoin de romanesque, de sortir de tout ce qu'on raconte sur elle ces derniers temps", dit Fanny Broyelle, chef de projet de la fête d'ouverture.

Affectée par le chômage (12,1%) et les difficultés sociales, Marseille a fait régulièrement ces derniers mois la une des médias par les nombreux règlements de compte liés au trafic de drogue. Ce qui a conduit le gouvernement à annoncer début septembre un plan d'action contre la criminalité et l'économie souterraine qui gangrènent certains quartiers.

Cette année culturelle arrive donc à point nommé. La Chambre de commerce chiffre à un milliard d'euros les recettes directes attendues - sans pouvoir toutefois estimer les créations d'emplois. La ville espère 2 à 3 millions de visiteurs extra-régionaux supplémentaires (4 millions en 2012) et +20% d'emplois dans le secteur touristique.

Un élan de fierté

Pour l'heure, les réservations ne sont pas au rendez-vous. "25% d'occupation samedi... C'est pas la folie", dit Georges Antoun, patron du New Hotel of Marseille, près du Vieux-Port.

Pour Jean-Luc Gosse, président d'une association de commerçants de quartier, "il faut qu'un maximum de touristes sortent des sentiers battus... A nous de créer nos événements, de montrer la vie des Provençaux. On n'a pas que des truands! Si on montre que les quartiers, les banlieues ne sont pas que cette image, alors on peut aider tous ces gens!".

Le sociologue Jean Viard, qui relève que tout le monde s'y est mis, dans un même élan de fierté, juge que le pari est déjà remporté: "L'important était de gagner (en 2008) le titre de Capitale. Marseille est tellement en quête de reconnaissance".

La ville espère suivre l'exemple de Lille, dans le nord de la France, qui bénéficie encore de l'effervescence suscitée en 2004, faisant éclore manifestations et lieux de culture dans une métropole à l'image transformée, devenue attractive. Mais la première réussite de Lille 2004 est "d'avoir rendu une vraie fierté aux habitants, qui se sont rendus compte qu'on était une région de culture", souligne la maire, Martine Aubry.

afp/jgal

La ville slovaque de Kosice, l'autre capitale

Depuis l'an 2000, le titre peut se partager entre deux villes.

En 2013, outre Marseille-Provence, c'est Kosice, en Slovaquie, qui a été désignée.

Les festivités d'ouverture dans cette ville de 250'000 habitants y sont prévues les 19 et 20 janvier.

François Hollande annule

Le président François Hollande, qui devait célébrer l'événement, a dû annuler son déplacement en raison de la situation au Mali, où les militaires français sont intervenus pour soutenir l'armée malienne afin de repousser l'avancée de groupes islamistes vers Bamako.

C'est le Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui le remplace pour la visite du chantier du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) qui ouvrira en juin sur le port.

Marseille capitale européenne