Mise à jour le 11 janvier 2013

Les hommages à Claude Nobs se sont multipliés à travers le monde

Le départ de Claude Nobs regretté aux quatre coins de la planète.

Le départ de Claude Nobs regretté aux quatre coins de la planète. [Lionel Cironneau - Keystone]

La disparition du fondateur du Montreux Jazz Festival (MJF), Claude Nobs, émeut le monde de la musique et au-delà. Les hommages se succèdent depuis l'annonce du décès jeudi soir.

Suite au décès de Claude Nobs survenu jeudi à Lausanne à l'âge de 76 ans, de nombreux hommages au fondateur du Festival de Jazz de Montreux ont été diffusés:

Le conseiller fédéral en charge de la Culture, Alain Berset, par ailleurs pianiste de jazz à ses heures, a posté un tweet pour rendre "Hommage à Claude Nobs, qui a fait découvrir le jazz à la Suisse et au monde."

 

"Claude Nobs a mis Montreux sur la carte du monde grâce à la musique", a souligné le fondateur du Paléo Festival, Daniel Rossellat. Le syndic de Nyon, qui connaissait Claude Nobs depuis plus de 40 ans, a loué sa "passion" et son "ambition pour Montreux".

"En créant le festival alors qu'il travaillait pour l'Office du tourisme de Montreux, Claude Nobs a plus fait pour la notoriété de la ville qu'aucune campagne de publicité n'aurait pu faire, estime Daniel Rossellat. Il a su transformer sa passion en histoire à succès."

La réaction de Daniel Rossellat sur la RTS:

L'invité de la rédaction - Publié le 11 janvier 2013

 

Avec l'étoile montante de la musique helvétique, le Vaudois Bastian Baker, qui avait eu les honneurs de la dernière du Montreux Jazz, en 2012.

Avec l'étoile montante de la musique helvétique, le Vaudois Bastian Baker, qui avait eu les honneurs de la dernière du Montreux Jazz, en 2012. [Laurent Gillieron - Keystone]

Bastian Baker, chanteur suisse, rend "hommage. A l'homme qui a cru en ce jeune con un soir d'avril. A l'homme qui lui a permis de s'envoler. A l'homme avec qui il restait tant de projets à accomplir. A l'homme qui était toujours de bon conseil... A l'homme qui m'a fait vivre des moments forts et inoubliables. A l'homme qui a su sublimer notre région. A l'ami généreux, humble et toujours enthousiaste. A l'ami avec qui je devais finir de visionner le live de David Bowie. A l'ami qui nous accueillait sans compter à sa table. A l'ami qui a fait vibrer toute ma famille. A tes anecdotes incroyables. A tes sourires. A ton harmonica. A ton grand cœur. A ta passion. A ton œuvre. Merci Claude. Repose en paix."

Le chanteur français, Michel Polnareff, ami proche de Claude Nobs, a confié sa "tristesse inouïe" à la RTS. "J'étais très proche de Claude. C'était un homme dont le parcours était absolument fascinant. Un grand amoureux du jazz. On n'avait peur qu'il sorte du coma diminué, ce n'est pas ce qu'on voulait pour lui."

Réécouter les propos de Michel Polnareff:

L'actu en audio - Publié le 11 janvier 2013

Quelques minutes après l'annonce du décès de Claude Nobs sur le site internet du Montreux Jazz Festival, plusieurs personnalités et acteurs du monde culturel ont posté des message en forme d'hommages, notamment sur Facebook et Twitter.

Quincy Jones, fidèle du Montreux Jazz

"Il n'y a pas de mots pour exprimer la profonde douleur et le gouffre dans mon coeur qu'amène la nouvelle de la mort de Claude Nobs"

 

Mick Hucknall, Simply Red

"Très triste d'apprendre cette nouvelle. La musique ne sera plus la même sans lui. Je l'ai toujours connu tout au long de ma carrière. Bénis son âme. Repose en paix Claude Nobs."

 

George Clinton, musicien de funk américain

"Nous sommes reconnaissants à notre ami Claude Nobs. Il a fait du Montreux Jazz Festival un événement incroyable."

 

Josh Weller, artiste britannique

"Claude Nobs, un vrai gentleman qui m'a invité à manger une fondue avec Chaka Khan il y a quelques années. Repose en paix "funky" Claude. Tu es une icône."

 

Nile Rodgers, compositeur et producteur américain

"Je suis si triste du décès de Claude Nobs, repose en paix. Je vais prendre des somnifères et aller me coucher. J'ai perdu trop d'amis géniaux."

 

Jacques Monnier, programmateur du Paléo Festival de Nyon

"Claude Nobs nous a quittés, des pensées pour ses proches et les collaborateurs du MJF. Mes premiers souvenirs musicaux, c'était à Montreux grâce à lui, Led Zeppelin, Ten Years After, Deep Purple... un grand merci pour tous les bons moments musicaux vécus à Montreux depuis plus de 40 ans. Une grande mémoire de la musique s'en va. RIP Funky Claude."

 

Stanislas Wawrinka, tennisman vaudois

"RIP Claude Nobs."

 

Vincent Sager, directeur d'Opus One, organisateur de concerts

"Il y a comme un grand vide à Montreux, Claude Nobs était un très très grand monsieur, qui va manquer à la musique..."

 

Arnaud Robert, spécialiste du jazz et collaborateur de la RTS

"Il était un enfant surdoué, le meilleur hôte qu'on ait connu, un faiseur de ponts et, oui, so funky."

ats/pym/gax/jgal

Les hommages des médias à Claude Nobs:

La presse suisse et internationale rend hommage à "Funky Claude"  

Un livre de condoléances ouvert à Montreux

La Ville de Montreux a ouvert vendredi un livre de condoléances après le décès de Claude Nobs jeudi soir.

Chacun peut aller y inscrire quelques mots en mémoire du fondateur du Montreux Jazz festival, a annoncé la commune dans un communiqué.

"Claude Nobs a tant oeuvré pour Montreux et son rayonnement international. Il restera à jamais attaché à la mémoire de notre commune", écrit la Municipalité. "Son oeuvre, son action sont inestimables!".

Pour sa part, le syndic de la commune, Laurent Wehrli a souligné que "Claude Nobs était toujours plein d'enthousiasme et de nouvelles idées", ajoutant la "volonté de dépasser les impossibilités pour rendre les choses possibles". Le syndic a aussi relevé l'amour de Claude Nobs pour Montreux et sa relation privilégiée avec les musiciens qui a fait la réputation du festival.

Conformément au souhait de Claude Nobs, "un événement tout en musique" sera organisé très prochainement, a indiqué la fondation du Festival de jazz de Montreux. Il doit marquer "la reconnaissance de Claude envers Montreux" et sera suivi d'autres manifestations à New York et à Londres.

Claude Nobs était bourgeois d'honneur de la commune.