Mise à jour le 05 décembre 2012

Le jazzman Dave Brubeck disparaît à la veille de ses 92 ans

Dave Brubeck, pianiste de jazz américain et créateur de "Take Five", est décédé d'un arrêt cardiaque à la veille de son 92e anniversaire, le 5 décembre. Il s'était produit devant tous les présidents des Etats-Unis depuis Kennedy.
Dave Brubeck photographié lors d'un concert à Montréal en 2009. [Paul Chiasson - DR]
Dave Brubeck, pianiste de jazz américain et créateur de "Take Five", est décédé d'un arrêt cardiaque à la veille de son 92e anniversaire.

Le compositeur et pianiste de jazz Dave Brubeck est mort mercredi matin d'une crise cardiaque à l'âge de 91 ans, la veille de son 92e anniversaire, selon son manager Russel Gloyd. Il a précisé que Brubeck avait succombé alors qu'il se rendait chez le cardiologue avec son fils.

Dave Brubeck, né en Californie, était surtout connu pour le "Dave Brubeck Quartet" qui l'avait rendu célèbre en 1951, avec notamment par le saxophoniste Paul Desmond.

Son album "Time Out", avec notamment les morceaux "Blue Rondo a la Turk", "Take Five" et "Three to Get Ready", avait connu un énorme succès à la fin des années 50.

Durant toute sa carrière - il jouait encore en 2011 - il avait eu plaisir à défier les conventions.

Brubeck avait accédé au rang de légende dans son pays d'origine, où il s'est produit en concert devant chacun des présidents depuis John Kennedy et où il avait eu les honneurs de la Une du magazine Time dans les années 50.

Chorale pour Jean-Paul II

Fidèle à sa formation classique, Dave Brubeck a par ailleurs composé deux ballets, une comédie musicale, trois oratorios, quatre cantates, une messe, plusieurs morceaux pour formation de jazz et orchestre symphonique, ainsi que de nombreuses oeuvres pour piano.

Il avait également écrit une chorale pour le Pape Jean Paul II lors d'un rassemblement à San Francisco et s'était produit à Moscou devant les présidents américain Ronald Reagan et russe Mikhaïl Gorbatchev dans les dernières années de la Guerre Froide.

Malgré le succès international, Dave Brubeck avait su rester humble. Interrogé par une chaîne de télévision américaine sur sa rencontre avec son idole Duke Ellington, il avait lâché: "Il était tellement plus important que moi. Il méritait d'être le premier".

Marié depuis 1942, Dave Brubeck était père de six enfants.

agences/pym

Le quartet de Dave Brubeck interprète Take Five en 1966