Publié le 22 novembre 2012

Le berceau de la civilisation andine s'expose à Zurich

Expo chavin
Plus de 200 objets sont exposés, comme ici, ce mortier pour la préparation de susbstances psychoactives. [Stefan Deuber - ]
Une exposition sur le temple de Chavin est présente en exclusivité mondiale à Zurich au musée Rietberg. De nombreux objets anciens qui n'ont jamais été dévoilés au public seront visibles jusqu'au 10 mars.

Le Musée Rietberg à Zurich présente en première mondiale une exposition sur le temple de Chavin (Pérou), considéré comme le berceau de la civilisation andine. Plus de 200 objets sont proposés aux regards des visiteurs. La plupart n'ont jamais été exposés auparavant.

Le ministre péruvien présent

Le musée est "très heureux de cette exclusivité", a déclaré le directeur Albert Lutz jeudi aux médias. Une première mondiale pour laquelle le ministre péruvien de la culture a fait le déplacement à Zurich jeudi soir pour inaugurer l'exposition qui sera visible jusqu'au 10 mars.

Le complexe du temple de Chavin, vieux de 3000 ans, est situé sur les hauts-plateaux péruviens. Le site est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1985.

Lieu scientifique
Le site archéologique de Chavin se trouve à 3'200 m d'altitude dans les Andes.
Le site archéologique de Chavin se trouve à 3'200 m d'altitude dans les Andes. [Gianni Dagli Orti - The Art Archive]

Les archéologues ont aussi déterminé que Chavin n'était pas qu'un temple pour des cérémonies religieuses. C'était aussi un lieu d'avancées technologiques et scientifiques qui ont permis d'agrandir le temple et donc son influence.

ats/moha

Publié le 22 novembre 2012

Un vestige de la civilisation andine

Les chroniqueurs en parlent dès le milieu du 16e siècle. Il a toutefois fallu attendre les fouilles effectuées dès 1919 par l'archéologue péruvien Julio Tello pour établir que ce site est le berceau de la civilisation andine.

Au centre du temple se dresse un monolithe de plus de 4 m de haut surnommé "el Lanzón" (la lance).

Il se dresse dans une chambre sombre de dimension restreinte, reconstituée pour l'exposition, qui n'est accessible que par un couloir étroit. Sur la pierre sont gravés des traits félins.

A Chavin, on adorait le dieu Wiracocha (le jaguar). C'est dans cette pièce étroite que les prêtres conduisaient les personnes qu'ils entendaient initier ou convertir.

La prise de produits psychotropes permettaient d'entrer en contact avec les dieux, a expliqué le curateur et archéologue Peter Fux.

Une visite virtuelle du temple

L'exposition est organisée comme une visite virtuelle de Chavin, de la grande cour extérieure en bas du temple, vers la cour proche de l'entrée, pour finir dans la salle du monolithe.

Plus de 200 objets sont présentés dans l'exposition "Chavin - le mystérieux temple des Andes péruviennes": sculptures, pierres ornées de créatures hybrides fantastiques, poteries, textiles de grands formats et bijoux.

On peut aussi y admirer la plus ancienne parure rituelle de toute l'Amérique. Treize grande sculptures en pierre de Chavin et les parures en or trouvées dans trois tombes du temple de Kuntur Wasi figurent parmi les pièces les plus spectaculaires.

Sur le site archéologique, le Musée Rietberg et l'Office fédéral de la culture financent un atelier de restauration de sculptures en pierre. C'est grâce à cet engagement que l'exposition a pu être organisée en collaboration avec le Ministère de la culture du Pérou.