LE CASTING

  • Jean-Luc Bideau - Adélaïde Leroux - Aurélia Petit - Jacob Auzanneau - Capucine et Manon Aubriot - Tchili

  • Jean-Luc Bideau et le film "Ivul"

ANDREW KOTTING : BIOGRAPHIE

  • Né en 1958 dans le Kent, le vidéaste Andrew Kötting se forme au College Of Art and Design de Ranvensbourne et à la Slade School of Fine Art de Londres, après avoir été bucheron en Scandinavie. Au début des années 1980, parallèlement à la création de plusieurs performances filmées en 16mm, il réalise des courts métrages expérimentaux, couronnés par de nombreux prix et exposés en Europe et en Amérique du Nord dans plusieurs musées, parmi lesquels, la Tate Modern, Tate Britain, l'ICA, le NFT et le Curzon de Soho.

    En 1996, sort Gallivant, son premier long métrage, récit d'un voyage de trois mois le long des côtes britanniques que le réalisateur a entrepris avec sa grand-mère, Gladys, et sa fille, Eden, atteinte du très rare syndrome de Joubert. Portrait sensible de ses liens familiaux, mais également de l'Angleterre excentrique des années 1990, Gallivant remporte à sa sortie un joli succès, obtenant notamment les prix du Meilleur Réalisateur du Channel 4/Edinburgh Film Festival et le Premier Prix du Golden Ribbon à Rimini (Italie).

    En 2001, Kötting réalise son deuxième long métrage, Cette sale terre (This Filthy Earth), adapté de La terre de Zola. Il aura sa Première au Festival international du film d'Edinburgh et reçoit le Digital Prize au Festival international du film d'Hambourg, en Allemagne.

    Ne s'étant jamais éloigné de la performance et des autres médias, il achève en 2002 le projet Mapping Perception inspiré par sa fille Eden, où se mêlent cinéma, art et science.

    Ses oeuvres ont fait l'objet de plusieurs rétrospectives et expositions, notamment au Festival International du Film de la Rochelle, au Curzon Soho de Londres en 2004, au Bristish Council de Shanghai et au Centre Pompidou à Paris en 2007.

SYNOPSIS

  • IVUL est l'extraordinaire histoire du jeune Alex, qui, banni par son père excentrique, escalade la maison jusqu'au toit et jure de ne plus jamais remettre un pied sur terre. Il vit ainsi une brève et tragique existence, en exil, regardant du haut de son royaume un monde en décomposition et une famille qu'il aime.

ANDREW KOTTING : FILMOGRAPHIE

  • IN THE WAKE OF A DEADAD (2007)

    THIS FILTHY EARTH / CETTE SALE TERRE (2001)

    GALLIVANT (1996)

INTENTION

  • Enfant, j'ai passé de nombreuses heures à me cacher dans les arbres, loin de mes relations difficiles avec mon père. Les arbres étaient un refuge sûr; à cette hauteur le monde me paraissait moins inquiétant. Je pouvais jouer à Tarzan ou à Robin des Bois en toute sécurité, rassuré par la conviction que les arbres me cacheraient et me protégeraient.
    Le goût de grimper aux arbres ne m'a jamais quitté, et, adulte, je passe encore des heures délicieuses dans les forêts des Pyrénées à regarder le monde qui se déroule à mes pieds. C'est depuis le sommet d'un de ces arbres que l'idée d'IVUL m'est venue. Inspiré par ces souvenirs d'enfance, je voulais raconter l'histoire d'un jeune garçon qui quitte sa maison, pour vivre seul au-delà du sol, loin de sa famille.
    Le petit nombre d'acteurs, composé de professionnels et de non-professionnels, permet de créer un monde au réalisme magique, fortement enraciné dans le pouvoir du quotidien. Chronique de la désintégration d'une famille très soudée, le film présente le destin tragique d'un adolescent accusé à tord d'avoir abusé de sa soeur.
    Il jure de ne jamais remettre un pied sur terre et, vivant dans les méandres de ces forêts Pyrénéennes, de garçon il devient un homme.

    ANDREW KÖTTING