Art's birthday

Deux satellites pour fêter l'art et le son !

Mardi, 17 janvier 2012 à 19:00

Visuel de l'opération Art's Birthday. [RTS]

Le 17 janvier 2012, Espace 2 s'est mis à l’unisson d’une vingtaine d’autres radios européennes pour participer à un projet international mené par l’UER et Ars Acustica : Art’s Birthday ! Une quinzaine de radios ont proposé ce soir-là de diffuser en simultané des œuvres d’art sonore et de musique électroacoustique. Grâce à deux satellites de l’UER, chaque performance était mise à disposition de tous les autres pays, permettant ainsi d’écouter en direct des concerts venant de l’Europe entière.


Art's Birthday par RadioSuisseRomande 

Pour la quatrième année consécutive, Espace 2 s’est associé à Art’s Birthday.

Le 17 janvier 2012, la chaîne a proposé un projet intitulé "Dadality Show" : performance et installations sonores proposées par la HEAD et le Conservatoire de Genève, créations de l’Ensemble Vortex et concerts d'Adrien Kessler étaient au programme de cette soirée dédiée à l’art sonore et inspirée de l’esprit dada. Avec en prime, bien sûr, de nombreux extraits de concerts diffusés via les deux satellites.

Animation: Anne Gillot et Yves Bron

Installations sonores et performance

Mardi, 17 janvier 2012 à 19:00

Vernissage des installations sonores conçues par les étudiant-e-s et artistes de la HEAD (Haute Ecole d'Art et de Design) – Genève (ateliers "Head-phones" et "lab-vidéo-son-interaction") 

A 19h30 : performance sur le thème du mouvement dada, préparée par la classe de Rada Hadjikostova (CEGM - Confédération des Ecoles Genevoises de Musique, Danse, Théâtre et Rythmique Jaques-Dalcroze).

Timothée Crozat : "Facegrabber"

Performance audio/video. Krodelabestiole (aka Timothée Crozat) déploie une machinerie assourdissante qui vise à inventer de nouvelles expériences du sensible. Il communique une vision distordue de notre ère, empêtrée dans les méandres de ses impératifs industriels.

krodelabestiole (aka Timothée Crozat) est un touche-à-tout à la fois musicien, performer, artiste, développeur et bricoleur défenseur du diy. Déterminés à retranscrire l'insaisissable, à capturer l'invisible et à émettre l'inaudible, ses travaux fouinent dans les interstices ouvrant à des perceptions différées et tentent d'élargir notre zone d'appréhension au monde et à nous-mêmes.

Matéo Luthy : "Centrifuge"

Intervention sonore. Une expérimentation sur les caractéristiques acoustiques de divers matériaux à partir de moteurs électriques, tuyaux et laptop.

Des sons d’abord doux et ronds se mettent en mouvement autour de l’auditeur. Ils se répondent dans l’espace tout en se superposant de manière calme. La hauteur de ces sons est plus ou moins identique d’une source à l’autre, de manière à produire un phénomène acoustique où les harmoniques rentrent en vibrations de manière autonome. Ensuite, ces sons s’intensifient et commencent à frotter des spectres de plus en plus élevés. Les mouvements spatiaux de ces derniers et leurs cadences s’accélèrent également. Finalement, le volume sonore et l’agressivité harmonique devient telle, que les tympans de l’auditeur s’en retrouvent subtilement chatouillés.

Le but de cette installation est de révéler les caractéristiques acoustiques et physiques des matériaux afin de produire un environnement sonore riche et dense.

Feriel Boushaki : "Elevate Me"

Performance, installation, concert… "Elevate Me" est une sorte de radio crochet qui interagit avec le public, de zapping où l'on appuie sur le bouton pour faire apparaître l'image correspondant au son qui résonne mais qui finit toujours par vous échapper.
Performers: Feriel Boushaki et Vincent Hénon.

Thomas Koppel : "n prim" 

Un système informatique recherche des nombres premiers en temps réel qui sont ensuite traduits en images et en sons. Ces données alimentent ensuite une structure complexe d‘interprétation visuelle et sonore des chiffres trouvés.

Chaque nombre a une couleur assignée, qui est calculée par une formule qui utilise le nombre lui-même. Le nombre s‘affiche dans la couleur assignée, sur un fond coloré par sa couleur complémentaire. Lorsque, dans l’ordre des nombres trouvés, un nombre se trouve dans une position dont le numéro correspond à un nombre premier, les couleurs sont inversées.

Les nombres sont projetés par plusieurs projecteurs qui créent dans l‘ensemble une seule image panoramique. La projection est complétée par une composition constituée de quatre oscillateurs de fréquences basses, qui forment une synthèse additive de quatre voix. Un cinquième oscillateur est employé comme ring-modulateur. Les fréquences de tous les oscillateurs sont également alimentées par le résultat de la recherche des nombres premiers.

Une voix énonce le nombre que le système vient de trouver, à partir de samples préenregistrés. L’intervalle entre deux nombres prononcés correspond, dans sa durée, aux nombres premiers pris dans l’ordre et exprimés en secondes (intervalle de 3 sec, puis 5 sec, puis 7 sec, etc). Par conséquent, chaque intervalle dure plus longtemps que le précédent.

Le système cherche à l‘infini. Il ralentit dans le temps car plus les chiffres sont grands plus il est difficile pour lui d‘en trouver.

Arthur Holliger : Dans le fil

Installation sonore. Dispositif d’écoute entièrement mécanique, composé de casques de chantier reliés par un réseau de fils qui s’anime par frottements, tensions ou collisions. Les spectateurs/auditeurs peuvent donc à l’aide des casques entendre ces sons, car étant directement en contact avec les fils ils reçoivent les vibrations tout en atténuant les sons extérieurs. Les matériaux sont ici utilisés pour leurs qualités sonores, et la pièce s'active avec l’interaction des auditeurs.

19h30 : Performance sur le thème du mouvement dada, préparée par la classe de Rada Hadjikostova (CEGM - Confédération des Ecoles Genevoises de Musique, Danse, Théâtre et Rythmique Jaques-Dalcroze).

Elèves : Ludmilla Mercier et Karen Wyss

Préparation des élèves: Delphine Bouvier

Galerie photos

Art's Birthday - DaDality show

Mardi 17 janvier 2012, en direct et en public au Studio 15 de la RTS à Lausanne: Espace 2 s'est mis à l’unisson d’une vingtaine d’autres radios européennes pour participer à un projet international mené par l’UER et Ars Acustica: Art’s Birthday. La chaîne a proposé un projet intitulé "Dadality Show": performances et installations sonores proposées par la HEAD (Haute école d'art et de design) et le Conservatoire de Genève, créations de l’Ensemble Vortex et concerts d'Adrien Kessler étaient au programme de cette soirée dédiée à l’art sonore et inspirée de l’esprit dada.

Art's Birthday 2013

Espace 2 a célébré l’anniversaire de l’art au Musée d’art moderne et contemporain de Genève (Mamco) le 17 janvier 2013. A revivre: concerts, installations sonores et performances.

Historique

Les origines d'Art's Birthday

L'anniversaire de l'art (Art’s Birthday) est un événement international, né de l’imagination de Robert Filliou (1926-1987), artiste français affilié au mouvement Fluxus. L’idée émerge en 1963 dans son poème "L’Histoire chuchotée de l’art", dans lequel il instaure le 17 janvier 1963 comme millionième anniversaire de l'art.

Art radiophonique

Ars Acustica

Fondé en 1989, le groupe UER Ars acustica est un forum de discussion, de promotion et de production dévolu à l'art radiophonique et l'art sonore, constitué d'éditeurs et de producteurs radio travaillant au sein d'une radio publique membre de l'Union Européenne de Radiodiffusion. Espace 2 est membre d’Ars acustica depuis 2009.

Inscriptions

Entrée libre sur réservation : par téléphone au 058 236 19 16 ou par email à espace2@rts.ch