Emission du 07 février 2013

L’hôpital des animaux

En Suisse Romande, lorsque votre animal de compagnie est au plus mal, il est envoyé au Tierspital de Berne, où les derniers progrès de la médecine seront mis à son profit. Temps Présent y a plongé ses caméras pour partager les émotions de Romands déchirés entre l’envie de sauver leur bête, la peur parfois d’en faire trop et la nécessité de s’incliner face aux lois de la nature. Ici plus qu’ailleurs, la frontière entre les hommes et les animaux semble s’effacer.

Les animaux de compagnie sont considérés comme des membres de la famille pour leurs maîtres. Des propriétaires prêts à se saigner et à parcourir des centaines de kilomètres pour hospitaliser leur «enfant» à 4 pattes.

Ainsi les maîtres de Maiko, un Golden Retriever de 11 ans. Arrivé au Tierspital pour des  toussotements inexpliqués, le chien en ressort avec un diagnostic de cancer avancé. Que faire ? Jusqu’où aller pour tenter de sauver son plus fidèle ami ?

Andreev, un Valaisan accouru de Sierre, ne se pose plus ces questions. Il aurait tout fait pour sauver Mo, son American Falstaff, son "pote". Mais il est trop tard.

Et puis, il y a Toppatina, un cheval de compétition frappé par un mal soudain, potentiellement mortel, la colique. Faudra-t-il opérer ? La décision est lourde de conséquences, et pas seulement financières.

Chaque année, l’hôpital des animaux bernois traite quelques 6000 chiens et chats, 1600 équidés et 1100 ruminants. La moitié d’entre eux sont référés par le vétérinaire de famille. Ici, 40 % des consultations concernent des urgences. Et il y est toujours question d’argent dans un contexte très émotionnel. Car malgré l’amour qu’ils leur portent, rares sont les propriétaires qui ont assuré leur animal de compagnie.

Rediffusions Jeudi 07 février 2013 à 01:15 et lundi 11 février 2013 à 16:10 sur RTS Deux.

Générique

Un reportage de Steven Artels et Raphaël Engel Image : Walter Hug Son : Raphaël Crohas Montage : Raphaëlle Jeanmonod

  • Sur ce thème