Emission du 23 février 2012

Je n’arrive pas à dormir

Il y a ceux qui se bourrent de somnifères, et ceux qui tentent d’en sortir. Ceux qui tournent en rond la nuit les yeux grands ouverts, ou qui ont appris à vivre avec leurs insomnies. En Suisse, de plus en plus de patients consultent parce qu’ils n’arrivent plus à dormir correctement. Dès 40 ans, une femme sur cinq est touchée, selon une étude du CHUV. Témoignages et conseils.

Quoi de plus simple et naturel que de… dormir. Le sommeil ne se contrôle pas, il faut le laisser agir. Pourtant les Suisses sont de plus en plus nombreux à passer de mauvaises nuits. Après 40 ans, 20% de femmes et 15% d’hommes qualifient leur sommeil de mauvais à très mauvais. Selon des estimations globales, une personne sur deux se plaint de troubles du sommeil au moins une fois dans sa vie. Difficultés quotidiennes, pression du travail, stress altèrent notre sommeil et s’ajoutent aux nombreux ennemis déjà redoutés du dormeur : les apnées, insomnies, ronflements, jambes impatientes, etc. Selon les médecins, notre société est malade du sommeil.

Nous dormons deux heures de moins qu’il y a cent ans. Offres culturelles, loisirs, temps passé devant les écrans donnent l’impression de vivre pour soi, de s’octroyer du temps, mais toutes ces activités se déploient au détriment du dormeur qui sommeille en nous. Alors, pour tenir et s’assurer un repos décent, nombre de personnes se rabattent sur les médicaments. L’étude sur le sommeil HypnoLaus menée par le CHUV révèle un recours important à la chimie pour dormir (14% de femmes et 8% d’hommes de 40 ans et plus), ce qui ne va pas sans poser de sérieux problèmes d’accoutumance chez les patients toujours plus nombreux à consulter pour être aidés à se défaire des somnifères.

Les personnes n’arrivant pas à bien dormir se sentent souvent seules avec leur problème. La médecine, de son côté, a des solutions à apporter. Mais elle est aussi face à un champ de recherche immense où beaucoup d’éléments restent à découvrir.

Rediffusion le vendredi 24 février 2012 à 0h40 et le lundi 27 février 2012 à 16h05 sur TSR2.

Générique

Un reportage de Jean-Daniel Bohnenblust et Sophie Gabus Image : Riccardo Willig Son : Charles Wicki Montage : Catherine Merglen

  • Sur ce thème