Emission du 28 février 2013

Contre Nestlé jusqu'à la mort

Homicide involontaire par négligence, l’accusation contre Nestlé est grave. La multinationale suisse n’aurait pas protégé Luciano Romero, l’un de ses employés en Colombie, un syndicaliste remuant. Il devait venir à Berne pour témoigner contre Nestlé. Un mois avant, il est sauvagement assassiné. Un cas tragique dû au contexte? Nestlé se défend de toute implication. Temps Présent a enquêté en Colombie et jusqu’aux Philippines, sur la piste de témoignages et de documents exceptionnels.

Bon à savoir: Temps Présent remporte le prix de l’investigation au Figra 2014

L’émission de la RTS a reçu le prix de l’investigation du Festival International du Grand Reportage d’Actualité et du Documentaire de Société (FIGRA) 2014 pour son sujet "Contre Nestlé jusqu’à la mort".

Diffusé le 28 février 2013, l’enquête de la journaliste Isabelle Ducret et du réalisateur Mauro Losa porte sur l'assassinat, en 2005,  du syndicaliste colombien et employé de Nestlé Luciano Romero ainsi que sur celui d’un autre syndicaliste de la firme, Diosdado Fortuna, abattu pour sa part aux Philippines.
 

Le sujet

C’est une première en Suisse. La justice doit se prononcer sur une plainte contre Nestlé pour homicide involontaire par négligence. Déposée en mars 2012 par un syndicat colombien soutenu par un collectif d’avocats européens, l’accusation est très grave et la multinationale suisse la rejette vigoureusement. Les faits se passent en Colombie, pays de tous les dangers pour les syndicalistes. L’un d’eux, Luciano Romero, employé de Nestlé et militant charismatique a été sauvagement assassiné. Nestlé, au courant du danger, ne l’aurait pas protégé.

Temps Présent a mené l’enquête, rigoureusement, minutieusement, rencontrant toutes les parties, y compris les représentants de la multinationale suisse. Les témoignages et documents récoltés sont riches, troublants. Luciano Romero a été tué alors qu’il devait témoigner en Suisse contre Nestlé lors d’un procès symbolique organisé par l’ONG Multiwatch. Un événement dont les services secrets colombiens n’ignoraient rien: ils avaient intercepté des messages de militants, y compris de citoyens suisses.

La Colombie, cas spécial ? Une autre situation s’est imposée lors de l’enquête, aux Philippines cette fois. Là, aucune plainte contre Nestlé. En revanche, comme dans le cas colombien, un syndicaliste charismatique, employé de Nestlé, a été assassiné. Ces situations révèlent en tout cas qu’oser s’élever contre les puissantes multinationales, dans ces deux pays, a un prix. Mortel parfois.

Rediffusion le vendredi 1er mars 2013 à 0h50 et le lundi 4 mars 2013 à 15h55 sur RTS Deux.

Générique

Un reportage d’Isabelle Ducret et Mauro Losa Image : Pierre-Alain Jaussi Son : Benedikt Früttiger Montage : Robert Mabillard

  • Sur ce thème