Emission du 07 avril 2011

Les enfants du porno

Le chiffre fait froid dans le dos : en Suisse, un enfant sur trois, entre 10 et 12 ans, a déjà vu des images pornographiques, surtout sur internet. Cela peut susciter un vrai choc psychologique, voire un traumatisme. Mais il y a pire : les policiers et les autorités scolaires sont désormais confrontés à une génération d’ados biberonnés au porno, dont les plus extrêmes ont déjà sombré dans la délinquance sexuelle grave.

On dénombre plus de 500'000 sites pornographiques sur internet. 37% des enfants de 10 à 12 ans ont déjà vu des images pornographiques. Un enfant qui commence à surfer a donc toutes les chances de tomber un jour sur ce genre d’images, que ce soit volontairement ou en cherchant des informations pour un travail scolaire, par exemple.

A l’âge de l’adolescence, la réalité virtuelle se confond pour certains jeunes paumés avec une sexualité normale, les scénarios pornographiques peuvent devenir un exemple à suivre. Ils ne font plus la part des choses et les jeunes filles ne sont bonnes qu’à prodiguer des fellations et à nourrir leurs fantasmes. Et les conséquences sont graves : enregistrements à l’aide de téléphones portables de leur ébats, tournantes, et même viols collectifs. Ainsi, « Temps Présent » a reconstitué sur la base de faits réels et inédits un fait divers sordide dans le Canton de Neuchâtel, dans lequel trois jeunes ados ont tenté de rejouer un scénario tiré de films pornos, qui leur a tragiquement échappé.

Comment prévenir quand on sait que cela peut engendrer des traumatismes importants chez les jeunes enfants ? L’école s’y emploie avec plus ou moins de bonheur dans le cadre des cours d’éducation sexuelle. Les associations également. Mais le ton est à l’inquiétude. La marée du porno est en train de fabriquer une génération d’enfants qui bientôt renverra la facture à la société.

Rediffusion le vendredi 8 avril 2011 à 0h50 et le lundi 11 avril 2011 à 15h30 sur TSR2.

Générique

Un reportage de Michel Heiniger Image : Riccardo Willig Son : Beat Lambert Montage : Patrick Guignet

  • Sur ce thème