Emission du 01 avril 2010
TP/Face au juge [DR]
TP/Face au juge [DR]
Pour des raisons de droits cette video n'est pas disponible sur notre site.

Face au juge (Disponible 7 jours depuis la Suisse)

Ils sont inculpés de vols, de coups, d'injures, bref des petites infractions de la vie ordinaire qui peuvent vous amener devant un juge. Et ce juge, c'est Jean-Claude Gavillet, patron de l'Office d'instruction pénale du Nord vaudois à Yverdon. Avec l'accord des prévenus, qui s'expriment tous à visage découvert, il a exceptionnellement ouvert ses audiences à huis-clos au regard d'une caméra. Jeudi 1er avril à 20:10 sur TSR1

On ne la lui fait plus, à Jean-Claude Gavillet, 27 ans d'expérience, un défilé des misères humaines, petites turpitudes passagères ou vies brisées du Nord Vaudois et de la région d'Yverdon. Pas franchement le Bronx, mais tout de même pas mal de conflits ordinaires qu'il doit gérer, avec fermeté et empathie. On ne la lui fait pas quand on est une dame un peu voleuse ou un homme un peu trop porté sur la bouteille et le tapage nocturne. Dernier sas entre la vie réelle et la prison, le juge Gavillet pratique son métier avec paternalisme, préférant la politique de la dernière chance au tout répressif. Il a fallu près de 75 audiences au réalisateur Pierre-François Sauter pour monter ce sujet rare, dans un univers normalement réservé, surtout en terre vaudoise. Jouissant d'un pouvoir important, car il peut infliger la sanction sans passer par le tribunal, si les parties l'acceptent, le juge Jean-Claude Gavillet use de tout son charisme et de son instinct des gens pour rendre une justice de conciliation. On découvre un acteur essentiel de la paix provinciale, un instrument d'équilibre et d'apaisement dans un coin de Suisse où les raisons de déraper ne manquent pas. En miroir, vies fracassées habituées des tribunaux croisent les accidentés d'un jour, qu'une broutille a amené devant le juge. Tous semblent ressortir apaisés par ce très grand «petit juge».

Rediffusion le vendredi 2 avril 2010 à 01h00 et le lundi 5 avril 2010 à 15h55 sur TSR2.

Générique

Un reportage de Pierre-François Sauter