Emission du 17 décembre 2011

La Langue des signes expliquée aux nuls

Elle surprend, elle fascine, elle ne laisse pas indifférent. Utilisée par les Sourds et leurs proches, la Langue des signes (LSF) séduit par la beauté de ses gestes et l'expressivité de ses mimiques. Au point d'attirer de plus en plus de personnes entendantes qui décident de l'apprendre, que ce soit en lien avec leur métier ou pas.

Les cours de LSF en Suisse romande sont très demandés. Quand à l'IVT, l'école et le théâtre dirigés par Emmanuelle Laborit à Paris, cette institution pionnière dans son domaine accueille plus de 900 stagiaires et propose 14 niveaux d'apprentissage chaque année.

Mais on a beau admirer cette langue, peu de gens comprennent vraiment son fonctionnement ou ses origines. Et encore moins nombreux sont ceux qui connaissent l'histoire des Sourds européens, cruellement brimés pendant un siècle entier ce qui n''a pas été sans conséquences pour l'évolution de leurs moyens d'expression.

La méconnaissance, c'est bien connu, est source de tous les préjugés. Ainsi, selon une croyance très répandue, la Langue des signes serait universelle, proche du mime ou encore incapable d'exprimer l'abstraction. D'où viennent ces idées ? Quelle est la réalité ? SIGNES vous invite à une petite leçon sans prétention : la Langue des signes expliquées aux nuls.

 

Les entendants apprennent la Langue des signes

"Les enfants du silence", pièce de théâtre de Jean Dalric [DR] "Les enfants du silence", pièce de théâtre de Jean Dalric [DR] L'engouement pour la LSF de la part des entendants prend son essor à partir de la représentation théâtrale des "Enfants du silence", en 1993. Pour répondre à leurs besoins, des cours de LSF sont organisés à Paris, à l'IVT (L'International Visuel Theater), pionnier de cet enseignement dans le monde francophone.  Sylvie, Sonia, Joanna et Nathalie racontent leurs passion pour l'apprentissage de la LSF et leur fascination pour le monde des Sourds.

 

Histoire de la Langue des signes

L'Abbé de l'Epée [DR] L'Abbé de l'Epée [DR] Pendant longtemps, les Sourds, isolés, n'ont pu enrichir leur langue signée et ont dû se contenter d'une gestuelle simpliste. C'est essentiellement dans les familles sourdes qu'ont été éllaborés les premiers fondements de la LSF. En 1760, l'Abbé de l'Epée est le premier entendant connu à s'intéresser aux modes de communication des Sourds. Il fonde une école afin de les instruire. Puis au fil des époques, se succèderont des instituteurs et militants sourds comme Ferdinand Berthier, génie politique de son temps, qui a su promouvoir la Langue des signes dans la société entendante. Mais à partir de 1880, La LSF est interdite en Europe. Lorsqu'elle sort enfin de sa clandestinité, à partir des années 80 du 20ème siècle, elle a un retard de 100 ans à rattraper!

 

La Langue des signes est une vraie langue

Dictionnaire en Langue des signes [DR] Dictionnaire en Langue des signes [DR] La Langue des signes est une langue visuelle à part entière. Elle possède sa dactylologie, sa propre grammaire, sa syntaxe et son lexique. De même, elle comprend une combinaison de configurations naturelles, d'orientation des mains, de localisation spatiale et d'expression faciales qui en s'harmonisant, expriment toutes les formes de pensées au même titre qu'une langue orale.

Enfin, la Langue des signes n'est pas universelle et varie selon les pays et les régions.

Générique

Présentation: Christian Gremaud Réalisation: Heikki Arekallio Production: Janka Kaempfer

  • Dernières émissions